9 ème lavage de cheveux TEST : 2 mois de Water Only et Sel de Mer anti-pelliculaire 9 ème

Test : transition Water Only et Sel de Mer anti-pelliculaire

Suite TEST Water Only compte rendu 1 mois de test

 

Dernier shampoing anti-pelliculaire conventionnel * : le 23/12/2017

Dernier lavage : Suite TEST Water Only rapide : 5mn le 29/01/2018

Outils : 

  • Brosse plate Nanothermic
  • Brosse en poils de sanglier

Brossage de cheveux : avant le Water Only, environ 5 mn dans tous les sens afin de tirer un maximum du surplus de sébum et impuretés vers les pointes

J'évite le brossage quotidien mes cheveux fins n'aiment pas et deviennent encore plus plats, gras et mousseux sur les longueurs

Application : aucune, uniquement rinçage à l'eau chaude/froide et brossage simultané avec une grosse brosse plate parfaite pour démêler et faire descendre au maximum le sébum vers les pointes. Aujourd'hui marque 1 mois de test PILE, que j'avais commencé uniquement avec un Water Only donc je fais aussi uniquement un WO

Temps de pose : zéro

Complément : 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans 750 ml à 1 L d'eau froide en jet final de rinçage

Rinçage : long et méticuleux, 5 passages à l'eau : 

  1. chaude/froide
  2. chaude/froide
  3. chaude/froide
  4. chaude/froide
  5. chaude/froide

afin de respecter les préconisations de variation de températures par les pratiquants du Water Only (qui selon moi n'ont pas pour objectif de mieux rincer (laver) mais activer la circulation sanguine pour une meilleur oxygénation et nutrition du bulbe)

Fin de rinçage : un jet d'eau fraîche et 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans 750 ml à 1 L d'eau froide en jet final de rinçage

Séchage : sèche cheveux en respectant les distances sèche cheveux/cheveux d'environ 25 cm, je déteste avoir le crâne humide, on est en hiver. Une légère brise n'a jamais abîmé les cheveux donc le sèche cheveux correctement utilisé ne peut pas non plus abîmer les cheveux. L'humidité trop prolongée par-contre peut rendre les cheveux plus élastiques, la kératine n'apprécie pas beaucoup l'humidité prolongée

EXPLICATIONS DU PROCEDE :

en temps normal, il est préconisé d'espacer au maximum les shampoings afin de réguler la sécrétion du sébum. Dans le cadre du Water Only, il est indiqué dans la phase de transition de rapprocher les rinçages WO afin de ne pas laisser s'accumuler trop de sébum (lipides : graisses) et cires difficilement aptes à être rincées puisque les graisses ne sont pas solubles dans l'eau, ce sont des matières naturellement non miscibles.

Afin de ne pas trop dérégler mon rythme de base 7 à 8 jours entre chaque lavage, je décide de me fixer sur 5 jours d'espacement entre chaque Water Only tant que cela sera possible. Cela fait 1 mois pile, que j'ai commencé le test avec les espacements entre WO suivants :

  1. 04/01/2018 au 09/01/2018 donc 5 jours
  2. 09/01/2018 au 12/01/2018 donc 4 jours
  3. 12/01/2018 au 18/01/2018 donc 5 jours
  4. 18/01/2018 au 22/01/2018 donc 4 jours
  5. 22/01/2018 au 26/01/2018 donc 4 jours
  6. 26/01/2018 au 29/01/2018 donc 2 jours
  7. 29/01/2018 au 04/02/2018 donc 6 jours

(J'ajuste le nombre de jours selon si le Water Only a été réalisé le matin ou le soir)

Avant de réellement commencer le test j'avais préparé le cuir chevelu et la chevelure :

  • Dernier shampoing antipelliculaire : 23/12/2017 au dernier shampoing sec à l'argile rincé : le 31/12/2017 donc 8 jours 
  • Dernier shampoing sec à l'argile rincée : le 31/12/2017 au 1er Water Only : le 04/01/2018 donc 5 jours

Conclusion 1 : difficile de se tenir  à pile 5 jours

N'utilisant le shampoing conventionnel (chimique) contre les pellicules qu'1 à 2 mois  par an en période automne/hiver, je n'ai jusqu'à présent pas rencontré de problèmes dans la transition Conventionnel/No-Poo lors de mes précédentes transitions. Aujourd'hui il est question du Water Only donc la transition sera probablement plus compliquée si ce n'est impossible car mon approche de base est : "si l'humain utilise la boue et les argiles depuis des millénaires pour se débarrasser des impuretés et y voit son intérêt c'est que c'est utile"

Conclusion 2 : après 1 mois le recul n'est pas assez important mais il est certain que pour le moment je subis mon reflet dans le miroir et l'image que je reflète en société, ma patience est mise à rude épreuve

Résultat :

comme présumé et logique les cheveux sont poisseux et la partie la plus grasse se situe non pas à la racine mais à environ 10 cm de la racine sur environ 15 cm de longueur mais l'ensemble devient sérieusement négligé malgré beaucoup d'eau écoulée et de longues minutes à me casser le dot la tête en avant au dessus de ma baignoire. Comme dit mon conjoint : "Tout ça pour ça et beihnnn !"

Effet sur les pellicules : fait surprenant je constate toujours une présence de pellicules puisque de plus je n'ai pas passé de peigne fin pour les éliminer au rinçage mais impression ou réalité, on dirait presque, que,  plus le cuir chevelu subit l'impact des graisses et cires et plus les pellicules se font rares d'elle-mêmes. A suivre

Remarques : si on considère que chaque passage eau chaude/eau froide dure environ 3 mn, le Water Only nécessite environ 15 mn. Une surconsommation d'eau non acceptable. 

Conclusion 3 :

  • par soucis d'économie d'eau, j'ai testé le seau d'eau froide rempli d'eau 1 fois pour l'ensemble des passages de rinçage sans succès puisque fait logique l'eau se graisse dès le 1 er passage et ré-graisse les cheveux en circuit fermé lors des suivants passages à l'eau froide. J'avais opté pour l'eau froide puisque l'eau chaude est primordiale pour espérer rincer un maximum de graisses et cires et dans ce contexte elle doit être chaude et totalement propre donc couler directement du robinet sur la tête.
  • j'ai testé le gant pour frotter l'ensemble cuir chevelu et chevelure et oui ça peut aider un peu à nettoyer en racines mais le fait est que les cheveux détestent les frictions qui abîment et décollent les écailles ce qui rapidement conduit aux nœuds
  • j'ai testé le pouvoir du sel et oui il assainit le cuir chevelu et aide à supprimer un peu plus les graisses, cires et pellicules

CE QUI SEMBLE LE PLUS EFFICACE

  1. SEL blanc iodé de table (raffiné)* et marin pour assainir des graisses et cires ainsi que contre les pellicules mais pour le moment impossible de savoir s'il peut avoir un impact à long terme
  2. PEIGNE FIN aidant à éliminer les particules de pellicules... mais ce n'est qu'une action mécanique ne résolvant pas le problème au fond

Ça ira mieux, je l'espère durant le mois à venir... j'ose encore espérer... en attendant je reste amie avec les élastiques et ma copine "pince croco". Mes cheveux longs mi-dot peuvent être la cause de la difficulté à réaliser un WO puisqu'il est conseillé, me semble-t-il plutôt pour des cheveux plus courts. L'épaisseur de mes cheveux est plutôt fine ce qui obligatoirement souligne la présence du sébum. Optiquement c'est frappant.

Conclusion 4 :

Dans l'absolu le plus pénible restent les demi-longueurs, c'est ici que la graisse et la cire stagne le plus et pourtant j'insiste fortement sur le brossage et le rinçage.

POINT NOIR :

Économie d'eau NUL. Surconsommation atroce !

 

* Head & Shoulders

* Sel blanc iodé de table est raffiné

Caractéristiques de mes cheveux en TEST :

Type : européen

Structure : lisses/ondulés

Épaisseur : fins

Longueur : mi-dot

Coloration : henné/plantes 2 fois par an

Dernières techniques chimiques : il y'a 9 ans

Méthodes et matières utilisées pour l'entretient : nombreux essaies

Routine habituelle adoptée :

  • No-Poo complet soin ; selon besoins du moment mais le plus adapté reste le Rhassoul* en mélange (3cs de Rhassoul* + 1 cc d'huile de Jojoba + quelques gouttes d'huile d'Olive + 1 noisette d'huile de Coco + 1 jaune d'œuf + infusion selon besoin ou hydrolat de Bambou parfois 1 cc de Miel et 1 à 3 gouttes d'huile essentielle (HE) selon envies et/ou besoins)
  • Parfois variante de poudres de plantes, d'argiles ou farine de pois chiches
  • Parfois bain d'huile en racines d'huile de ricin
  • Parfois cure de jus de radis noir
  • Parfois shampoing clean ou low-poo avec du savon 

Utilisation produits conventionnel : shampoing Head and Shoulders ponctuellement, maximum 2 mois dans l'année en période de crise pelliculaire (les shampoings clean et soins naturels n'ont, sur moi, qu'un impact positif d'une courte durée).

Les  shampoings labélisés BIO ... (cleans) tout autant que certaines matières naturelles agravent, sur moi, parfois la situation. 

Pourquoi le TEST : 

Résolution 2018, je continue à faire de moi un cobaye et je déclare une nouvelle guerre naturelle aux pellicules.

Peu convaincue par les bienfaits et la capacité réélle du Water Only à "laver" les cheveux et le cuir chevelu (RAISONS voir ICI) mais n'ayant pas encore poussé le TEST sur du long terme, il est important pour moi de vérifier l'impact, l'efficacité ou l'inefficacité ainsi que les effets de la méthode sérieusement. 

L'utilisation périodique de shampoing conventionnel anti-pelliculaire reste une problématique dans le principe principalement écologique impactant la santé de tout vivant. Malgré l'efficacité incontestée et jusqu'à présent inégalable du shampoing dit "cracra", je décide de tester l'ultime astuce de grand-mère : LE SEL.

Aujourd'hui il est question de sel marin, de plasma marin,  d'eau de mer isotonique ou hypertonique mais le simple sel blanc (raffiné) et iodé n'effraie pas les utilisateur d'aujourd'hui anciens utilisateurs d'époque donc passage obligatoire aussi. 

Le TEST a donc un triple objectif :

  1. Vérifier sur du long terme l'efficacité du Water Only
  2. Vérifier la capacité du sel et/ou eau de mer à éradiquer les pellicules
  3. Aider la transition Water Only en se servant du pouvoir du sel dégraissant, désincrustant, émollient, désinfectant...

Le TEST est aussi accompagné du principe Bath Infusion Only, rinçage final aux infusions.

 

*rhassoul : s'écrit aussi ghassoul