Huile Essentielle ou Essence, utiliser ou ne pas utiliser, amie ou ennemie, une huile ?

Huile essentielle, 40 000 milliards de milliards de molécules et 100% active, marge d'erreur : zéro

Tout d'abord afin de savoir de quoi il est question on va éclaircir le détail de taille :

Une huile essentielle n'est pas une une huile végétale ni un macérat donc une huile essentielle n'est pas de l'huile comme cela laisserai penser et comme vous avez pour l'habitude d'utiliser au quotidien ; un corps gras sur lequel on peut cuire les aliments, faire une vinaigrette, monter une mayonnaise, se badigeonner le corps ou les cheveux.

NON, une HUILE Essentielle est un pure extrait d'huiles essentielles, de molécules d'une plante, qui n'a tout simplement rien à voir avec une HUILE Végétale.

  • Une huile végétale est issue de la pression (trituration) d'une graine à chaud ou à froid (vierge) de 1ère ou 2nde ou 3ème pression par différents procédés actuels, d'une noix, d'une amande, d'une noisette, d'une olive... d'oléagineux (Dossier thématique Huile Vierge et/ou Première Pression à Froid)
  • Une huile essentielle et une essence sont issues :

► L'huile essentielle ; d'une distillation traditionnelle, un entraînement (une extraction) à la vapeur d'eau d'huiles essentielles (molécules actives) que comporte une plante ou d'une extraction au C02 supercritique de plus en plus utilisée mais dont le brevet date du 2 avr. 2009 (source http://Procede d'extraction par des fluides supercritiques utilisant des cycles compression-decompression appliques a la pression de travail WO 2009040484 A2). Plus d'explications ici

► L’essence ; d'un procédé d’expression à froid (extraction des particules de zestes) des agrumes (Citron, Orange, Pamplemousse, Bergamote, Clémentine …). L’essence de Pamplemousse par exemple est issue de son zeste. Il est important de préciser que les essences d’agrumes sont photo-sensibilisantes et peuvent provoquer des réactions cutanées. Recommandation : éviter toute exposition au soleil après une application cutanée 

  • Un macérat HUILEUX est le résultat d'un contact prolongé de plantes avec une huile végétale (ou animale) ainsi une huile essentielle n'est pas un macérat, les molécules ainsi obtenues sont uniquement lipophyles (molécules ayant une affinité avec les solvants organiques, et évitant d'être en contact avec un solvant polaire, comme l'eau) et beaucoup moins concentrées.

Par conséquent la concentration moléculaire complète et la puissance d'une huile essentielle sont vertigineuses et à 100% actives.

Par ailleurs même si on utiliserai la même plante ; un macérat (huileux ou aqueux) ne contient pas les mêmes molécules que l'huile essentielle parce que la technique d'extraction de ces molécules n'est pas la même et parce que certaines molécules peuvent uniquement s'extraire en contact d'huile et d'autres en contact d'eau, vapeur, alcool, de glycérine etc... ou aujourd'hui CO2

Il est donc très important de comprendre que le mot « HUILE » est trompeur.

A retenir l'information très pertinente : 1 seule petite goutte d'huile essentielle semblant si innocente c'est 40 000 milliards de milliards de molécules. Alors ou ça s'utilise par gouttes en respectant bien les modes d'utilisation et les pourcentages ou ça ne s'utilise pas, à vous d'apprendre la parcimonie.

Rappel, médecine douce pas sans contre-indications

L'utilisation interne d'huiles essentielles dans un cadre curatif ou préventif est à consulter avec un professionnel. Les "on dits" sont à analyser avant d'ingérer. Les huiles essentielles sont à 100% actives et bien souvent on les préconise « POUR » sans prendre en considération le « CONTRE ».

Un médicament comporte sur sa notice « dans quel cas utiliser », « la posologie », « les contre-indications » et les « effets indésirables » avec la préconisation complémentaire de consulter avec un médecin si vous prenez différents médicaments simultanément.

Les huiles essentielles demandent tout autant de précautions, pourtant bien souvent il est question uniquement de leur avantages mais par confusion on s'imagine que "c'est naturel", que c'est "une médecine douce" et que "ça ne peut pas nuire à notre santé". Erreur à ne plus commettre, intéressez-vous surtout aux contre-indications et éventuels effets indésirables bien plus qu'aux bien-faits et demandez conseil auprès de votre médecin ou naturopathe surtout en cas de maladies particulières ou prise de médicaments. L'utilisation mal adaptée et/ou prolongée d'huiles essentielles peuvent entraîner des conséquences et causer des troubles graves. Il est d'autant plus dangereux de créer des cocktails détonants dans le cadre d'auto-médication.

Parceque selon les huiles essentielles certaines ont sont : neurotoxiques hormon-like, abortives, utéro-toniques, hépatotoxiques, anticoagulantes... ainsi elles peuvent agir et interagir y compris à travers la peau et les muqueuses avec comme conséquences :

  • une toxicité nerveuse
  • une action directe sur les hormones
  • une action sur la coagulation sanguine
  • un potentiel fortement allergisant
  • ou encore une action sur le glaucome et hypertrophie de la prostate
  • et évidemment complications lors de la grossesse que ce soit pour la mère ou le foetus MAIS AUSSI déclanchement d'accouchement prématuré

Cœur Obsolète n’ayant pas la vocation médicale, ce simple rappel s'arrête ici et nous allons aborder le rôle d'une huile essentielle ou essence dans le cadre cosmétique.

L'huile essentielle et essence, législation perplexe

Ainsi l'huile essentielle est à 100% active et n'a strictement rien en commun avec une huile végétale , il sera dont important et logique de la considérer aussi comme

«un puissant actif  cosmétique»

Cependant il est urgent de rappeler que l'huile essentielle a la capacité de traverser la peau pour atteindre le système sanguin à contrario d'une huile végétale, d'un macérat ou d'autres actifs dont les molécules sont des macro-molécules ne pouvant pas pénétrer dans la peau.

C'est ici qu'il est donc difficilement possible de considérer une huile essentielle comme un simple cosmétique car rappelons que selon la loi, un cosmétique ne doit pas pénétrer dans le corps ni le sang et que tout produit capable de le faire se doit d'être classifié en tant que médicament.

Conclusion : les huiles essentielles sont un cas particulier que ce soit vis à vis de l'organisme mais aussi vis à vis de la loi, qui n'a pas encore totalement résolu le problème de la classification. Ce sont des produits frontière dont de part leur puissance doivent être utilisés avec :

GRANDE PRUDENCE

Vous pouvez ainsi facilement comprendre la complexité en consultant la législation des l'huiles essentielles entre vos mains. Lisez votre emballage jusqu'à ce que vous trouviez à usage : « alimentaire » ou "cosmétique »

QUE TROUVEZ VOUS ?

Et bien dans la plus pars des cas si ce n'est pas dans 100% des cas

« A USAGE ALIMENTAIRE »

Et ouiii !!! A usage alimentaire parce-qu'en effet puisqu'un cosmétique ne doit pas pénétrer dans le système sanguin il serait difficile pour un fabricant d'enfreindre la loi donc elles sont les vendues sous la législation ALIMENTAIRE.

Vous comprenez ainsi pourquoi les sites de vente restent basiques et flous quand à l'utilisation exacte et vous proposent des livres en vente sur le sujet tout autant que n'étant pas reconnus comme médicament non plus, on ne peut en parler ainsi librement de leurs valeurs médicales. Conclusion légalement leur utilisation libre c'est à vos risques et perils, c'est un peu ça. 

Voilà, on a fait un rapide tour du terrain administratif maintenant passons à leur utilisation totalement personnelle dans le cadre cosmétique comme nous le ferions avec un simple légume, à nos risque et périls parce que ce n'est pas un concombre !!!

Utilisation des Huiles Essentielles : notions de base dont il est fortement conseiller de ne pas déroger

On va donc aborder quelques notions de base dont il est fortement conseiller de ne pas déroger :

 

⇒ Une goutte d'huile essentielles c'est 40 000 milliards de milliards de molécules, il n'y a pas d'autre produits utilisé dans la cosmétique naturelle mis à la disposition du grand public en libre service ou de synthèse aussi concentré.

⇒ Une goutte d'huile essentielle est à 100% active

⇒ Une huile essentielle doit être produite avec des plantes les plus pures AB, BIO, Simples... ces logos doivent vous sauter aux yeux sans quoi vous utiliserez un concentré de produits nocifs dont pesticides

⇒ Une huile essentielle ne doit jamais vous sauter dans les yeux, jamais au grand jamais elle ne doit se retrouver en contacte direct avec l'oeil

⇒ Une huile essentielle ne doit jamais être utilisé dans l'oreille

⇒ Une huile essentielle ou un mélange d'huiles essentielles en synérgie en tant qu'actif, ne doit jamais dépasser pour :

  1. USAGE QUOTIDIENT (exemple crème) ; 0.1 à 0,3% de votre préparation globale
  2. USAGE PONCTUEL (soin de massage relaxant ou masque) ; 1% maximum de votre préparation globale
  3. USAGE TYPE CURE SUR PETITES SURFACES DE PEAU ; 3% maximum de votre préparation globale n'excédant pas 1 semaine d'utilisation

⇒ Une huile essentielle ne s'utilise jamais pure, elle doit être appliquée après avoir été mélangée à un corps gras type huile végétale

⇒ Le gel-d'aloe véra particulièrement prisé n'est pas un corps gras donc ne pas diluer l'huile essentielle avec seulement le gel d'aloe-vera, il est indispensable d'y ajouter un corps gras parce que de plus l'aloe-vera a une affinité particulière avec la peau ce qui aidera l'huile essentielle ou essence à pénétrer dans la peau et votre sang et NON NON NON (je vous entend déjà penser !); ne cherchez pas de ce fait à activer l'action de l'huile essentielle ou essence en l’appliquant uniquement avec le gel d'aloe-vera car c'est pire que si vous l'appliqueriez pure)

⇒ Ne videz pas vos bouteilles d'huiles essentielles dans votre bain d'une part c'est inutile puisque l'huile essentielle ne se dilue pas dans l'eau cependant elle va adhérer à votre peau qui contient du sébum donc un corps gras et va pénétrer dans votre peau jusqu'au système sanguin encore plus vite à cause de l'eau chaude qui aura dilatée vos pores

⇒ L'huile essentielle est volatile elle s'utilise aussi par utilisation passive ou inhalation ainsi si vous ressentez un effet bénéfique ou non bénéfique en la respirant, c'est d'autant plus valable en présence de concentration, chaleur, bain... double méfiance lors de l'utilisation "déconseillée dans le bain" pour les inexpérimentés

⇒ L'huile essentielle étant volatile et réactive à la chaleur doit s'ajouter en fin de préparations maison afin de préserver aux mieux les principes actifs (ne pas surchauffer). Cela évitera aussi d'inhaler certains mélanges parfois farfelus émanant des expériences de tambouilles maison. Les synergies obtenues doivent d'autant plus respecter les pourcentages d'actifs sécurisants. L'huile essentielle peut s'avérer irritante pour les voies respiratoires, muqueuses, yeux y compris par évaporation, ne vous amusez pas à la petite sorcière

⇒ L'utilisation d'huiles essentielles en cosmétiques en contact direct avec la peau est déconseillée lors d'une grossesse du moins sans avis médical ou professionnel

⇒ L'utilisation d'huiles essentielles en cosmétiques pour les enfants est à consulter avec un spécialiste, restez raisonnables et conscients que même les quantités infimes agissent et pénètrent ainsi chez les ados elle peuvent être responsables de troubles divers y compris neurologiques ou hormonaux et chez les tout petits surtout les bébés dont la quantité de peau est beaucoup plus importante proportionnellement que chez un adulte, les conséquences peuvent être graves. N'oubliez pas que les huiles essentielles sont volatiles et qu'une exposition passive (dispersion dans l'aire) peut aussi déclencher des réactions allergiques y compris chez l'adulte

⇒ Il est intéressant et sage pour les novices de se tourner vers les hydrolats, qui contiennent des parties infimes d'huiles essentiels, cela permet d'habituer l'organisme en douceur et de vérifier si une allergie ne se déclare

⇒ Il est tout aussi intéressant de se tourner vers les macérats huileux ou aqueux plus doux et moins strictes à manipuler 

⇒ Hydrolat, macérat et infusions de plantes en remplacement de l'eau seront particulièrement adaptés à l'utilisation quotidienne sans les risques accrus accompagnant l'utilisation d'huiles essentielles

⇒ Il est important de toujours se renseigner et de mesurer les risque contre l'efficacité avant d'utiliser une huile essentielle

⇒ L'utilisation des huiles essentielles sera à intégrer dans vos habitudes avec beaucoup de finesse et petit à petit

⇒ L'utilisation des huiles essentielles dans la cosmétique n'est pas le but ultime ni une obligation : Hydrolat, macérat et infusions de plantes sont parfaitement adaptés et efficaces

⇒ Testez la tolérance de votre peau et organisme sur une petite surface de votre corps toujours huile essentielles dans l'huile végétale 48h avant une application plus étendue, ceci est valable de base avec tous produits conventionnels comme naturel

⇒ En cas d'incident du type « huile essentielle dans les yeux ou renversée pure sur la peau », n'y touchez surtout pas avec de l'eau, munissez vous d'une huile végétale (ça peut tout à fait être votre huile de cuisine olive, tournesol...) et rincez abondamment à plusieurs reprises l'huile essentielle avec votre huile végétale, et CONSULTEZ UN MEDECIN OU LES URGENCES LE PLUS RAPIDEMENT

⇒ Ne prenez pas ces indications à la légère, sachez que pour exemple les huiles essentielles mal dosées dans un bain peuvent causer la chute brutale de température corporelles (le refroidissement du corps...) et provoquer un arrêt cardiaque. Les huiles essentielles sont un allié mais peuvent rapidement se transformer en votre pire ennemi.

⇒ Consultez régulièrement la liste des huiles essentielles totalement interdites à la vente et même si vous les trouveriez en vente en ligne, fuyez

⇒ Gardez à l'esprit leur potentiel allergisant, leur dermocausticité potentielle et la particularité de certaines à être Photosensibilisantes

⇒ N'appliquez jamais d'huiles essentielles directement dans les oreilles

⇒ Ne laissez jamais traîner un flacon d'huiles essentielles ou tout produit en ayant été imbibé type pots pourris à la porté des enfants

⇒ Enfin pensez aussi à nos amis les bêtes, n'appliquez et ne donnez pas à consommer d'huiles essentielles à vos animaux sans connaître les spécificités pour chaque espèce animale. Les chats ne possèdent pas les enzymes qui les aideraient à assimiler les huiles essentielles, ne cherchez pas à tuer votre animal ; pas d'huiles essentielles pour les chats

Ce qui peut vous arriver parmi tant d'autres ! une HE mal gérée ;

Les erreurs d'utilisation peuvent être variées mais certaines sont parfois innocentes et on n'y penserai même pas.

Pour ma part, j'utilise des HE en parfum. Sans réfléchir je déposais quelques gouttes sur mon écharpe jusqu'au jour ou en conduisant ma voiture je me suis sentie très mal : bouffée de chaleur, palpitations, échauffement à la poitrine, énervement interne...  L'Huile essentielle de Petit Grain Bigaradier BIO n'est pas réputée pour des effets trop indésirables et n'a pas de contre-indications particulières et pourtant ce jour là, j'avais un décolleté, la ceinture dans ma voiture a plaqué la partie de mon écharpe ayant été aspergée de ces quelques gouttes de cette HE.

Le résultat suite au contact direct avec la peau (de plus côté cœur) ne s'est pas fait attendre. J'ai eu beaucoup de chance dans ma bêtise, que l'huile essentielle en question n'a pas de contre-indication plus importantes et cela m'a suffit à comprendre, que même sur un tissus en contact direct avec la peau l'effet est particulièrement violent.

Mon erreur et ma mésaventure, heureusement pour moi, se sont bien terminées avec un peu de self contrôle et un rapide passage d'huile végétale puis d'un mouchoir en papier que j'avais sous le coude. Ayant rapidement compris la situation et connaissant les contre-indications ainsi que les effets indésirables de cette huile essentielle, je n'ai pas paniqué mais croyez moi j'étais à 2 doigts d'appeler les urgences.

N'utilisez pas d'huiles essentielles si vous ne savez pas l'ensemble des contres-indications et les potentiels effets indésirables afin de pouvoir agir en conséquence au moment d'une réaction indésirable ou erreur d'utilisation car de plus tout peut varier d'un individu à l'autre. Tout peut arriver y compris une confusion de flacon un ooopsss qui peut coûter cher comme un œil  si on confond sa HE avec une huile végétale, du déjà vu !