Certitudes cosmétiques, ce que nous pouvons croire et devons savoir

Alors quel certitudes avons-nous ?

Même si vous aurez le sentiment de lire des informations similaires dans différents articles, l'effet bombe transmet une information, qui mérite d'être présentée sous tous ses aspects et parfois des mots et exemples plus justes. L'écriture de ce challenge se déclenche suite une l'émission de ce jour présentant la Cosmetic Valley et plus précisément la marque Sisley, pas de chance Cœur Obsolète était devant la télévision.

Au final une chose est certaine :

La peau reste encore un mystère !

Les mécanismes de pénétration cutanée d’une molécule active sont complexes et sans doute pas encore totalement élucidés à l’heure actuelle.

 

  • Connaissez-vous une potion magique de vie éternelle ?
  • Connaissez-vous un produit miracle permettant de garder une peau jeune éternellement ?

La réponse est directe sans discussion : NON

Pensez-vous que les peaux des anciens en remontant même jusqu'à Cléopâtre étaient moins belles, que les nôtres de nos jours ?

Il semblerait que NON et il semblerait, que ce serait même l'effet inverse.

 

Alors quel certitudes avons-nous ?

Scientifiquement parlant il est claire, que la seule certitude soit, que l'industrie met au point dans des laboratoires hightech des molécules chimiques nocives, qui forment  des produits cosmétiques, alimentaires, ménagers etc... accessibles par milliers à des milliards de gens.

On invente, on ré-invente, on synthétise... un travail spectaculaire, long, fastidieux et coûteux pour un résultat n'offrant rien de ni bénéfique ni spectaculaire. Nos peaux continuent à vieillir au rythme du temps qui passe. Une drôle perte de temps !

Malgré tout nous pouvons en tirer un point positif : tout ces efforts nous font comprendre qu'un produit totalement naturel donnera un effet sur la peau, qui, s'il n'est pas meilleur qu'un cosmétique conventionnel, il ne sera assurément pas moins bon. Alors vient à l'esprit deux questions des plus logiques :

  1. Pourquoi utilisons nous des produits cosmétiques conventionnels chimiques issus souvent de la pétrochimie ou synthèse ?
  2. Pourquoi l'industrie s'obstine à mettre au point des produits nocifs pour l'humain, pour la faune et pour la flore ? 

Les industriels cosmétiques ont des raisons qui échappent à la raison

Les raisons propres aux industriels et au Haut Pouvoir, qui permet ces dérives, ne peuvent pas passer à côté d'un intérêt financier car imaginez vous à la tête d'une entreprise qui : (chiffres réels données ouvertement par la marque Sisley) fabrique 100 000 flacons de cosmétiques par jour, réalise 10 000 analyses annuelles et fait partie ainsi du lot des fabricant permettant à la France d'être, aujourd'hui, le 1er exportateur de produits cosmétiques au monde.

Dans ce système le consommateur, qui achètera de bonne foi un petit pot de crème ne se sent ni berné, ni pollueur, ni intoxiqué et rêve d'une peau parfaite aussi velouté, belle, lisse et sans une ride, que celle de la belle modèle, parfaitement maquillée (même si vous ne le voyez pas à l'écran), visant à vous pérsuader, espérer et croire intimement que la votre sera aussi belle mais SANS MAQUILLAGE.

MAIS QUI CROIRE ALORS ET QUOI ACHETER PUISQUE LES PLUS GRANDES MARQUES DE COSMETIQUE CONVENTIONNELLE SONT PARTOUTTTTT

ainsi que leur doux et pétillant argumentaire quelque peu trompeur ?

Issue efficace, la cosmétique naturelle contre le cyclone industriel

Raisonnablement faites confiance et croyez donc :

 

☼ les magnifiques cheveux qu'avaient les femmes de tous les temps

☼ les peaux, qui jusqu'à présent n'ont pas trouvé de jeunesse éternelle et qui n'avaient pas de complexes à avoir même dans les siècles passés

 les analyses scientifiques de l'eau, que vous buvez, l'aire que vous respirez, les aliments que vous mangez... car tout est lié :

  • pour produire il faut des molécules chimiques
  • pour espérer avoir une belle peau il faut acheter et appliquer le produit donc ces mêmes molécules
  • pour se laver il faut des produits et il faut enlever les produits déjà appliqués 
  • pour se rincer il faut de l'eau 
  • pour avoir de l'eau propre il faut des produits chimiques pour assainir l'eau dans laquelle il y a déjà vos produits chimiques puisque vous avez pris une douche, lavé vos cheveux, lavé vos dents, fait une couleur, lavé la vaisselle, lavé votre linge
  • ... etc

 

Tout ça avec des milliers de molécules toxiques, qui s'accumulent dans votre organisme et souvent ne s'aiment pas entre-elles et ne font pas bon ménage

!!! enfin il faut boire et manger des aliments, fruits et légumes ayant poussé sur cette eau et terre polluées mais aussi la viande d'animaux ayant bu et mangé à leur tour des aliment pollués et, et, et, Et bien il n'y a pas de fin à cette tornade toxique qu'est devenu notre quotidien.

Alors sachez, que tout petit cosmétique conventionnel acheté non issu de la chimie « verte » donc pas naturel (et même là on distingue le naturel du NATUREL) est un pas vers un cyclone car pour qu'un seul fabricant de cosmétique produise 100 000 cosmétiques par JOUR, c'est qu'il trouve 100 000 acheteur comme TOI.

Donc un petit pas pour l'homme et un grand pas pour l'humanité SVP

 

Tu n'as pas encore compris ? et bien :

si chaque petit flacon comporte 100ml de produit cosmétique non naturel et potentiellement nocif, ça fait  ;

100ml multiplié par 100 000 flacons (100 ml x 100 000) = 10 000 000 ml donc 10 000 Litres par jour de produits nocifs, qui potentiellement finiront dans la nature !!!

Et il n'est question uniquement de la cosmétique, d'un produit et d'une entreprise !

Faites les comptes ! Vous-vous sentez mal ? Vous voulez un verre d'eau ou préférez-vous vous rappeler quel prix dépensez-vous pour ces cosmétiques.

Pour continuer dans l'analyse Sisley, puisqu'on y est, 155 E pour 40 ml (3875 E le Litre Madames et Monsieur !) de crème jour/nuit dont l'ingrédient principal est l'EAU/AQUA/WATER et glycerin mais aussi mineral oil/huile minérale,  edta ,  butylene glycol... (dans l'espoir que leur produits capillaires soient efficaces pour la repousse parce que là il y a de quoi s'arracher les cheveux).

Pour une marque prônant son investissement écologique et naturel, ça dénote ♫ un peu tout de même. Enfin la vérité est que Sisley n'est qu'un exemple faisant partie d'un secteur gigantesque dont seul 2% de marché des cosmétiques (3.3 % estimés en 2015) appartient aux cosmétiques dits BIO. Triste réalité mais un réconfort : la France conforte sa 2ème position sur le marché BIO européen, après l’Allemagne.

Allons un petit effort et rassurez vous la peau adorera ça ! Elle serait folle de refuser le lux au NATUREL. Rappelez-vous nous n'avons qu'une seule certitude personne n'a encore inventé la jeunesse éternelle mais on a inventé la pollution, le mensonge et le business juteux !

ON NE VOUS PINCERA PAS VOUS NE RÊVEZ PAS ! Faites simple, juste SIMPLE avec des produits nobles et naturels

Ajouter un commentaire

 
×