TEST WO & EAU DE MER un anti-pelliculaire potentiel

Un puzzle de facteurs favorisant la disparition ou l'apparition des pellicules selon les saisons

Dans le cadre de ce test Cœur Obsolet profite de tester deux approches parceque l'un n'exclue pas l'autre et parceque l'un peut aider l'autre et peut-être vis versa ;

  • le passage et l'efficacité ainsi que la mise en place d'une routine potentielle Water Only
  • l'utilité et l'action potentielle anti-pelliculaire de l'eau de mer et assainissement du cuir chevelu

3 ans de no-poo, low-poo et différents tests antipelliculaires en période de crises comme surtout à la mi-automne/hiver : lotions, hydrolats, infusions, gommages doux, argile, rhassoul... huiles essentielles avec lesquelles la prudence reste de mise.

Verdict : le shampoing anti-pelliculaire conventionnel reprend place sur le bors de ma baignoire pour quelques semaines. Le monde à l'envers ! Fut un temps c'était produits conventionnels au quotidien et cures de naturelles ponctuelles aujourd'hui c'est produits naturels au quotidien et cures conventionnelles "cracra" ponctuelles.

Le constat est toujours le même : du bien dans l'efficacité anti-pelliculaire et du mal sur l'état général des cheveux, plats sans volume, non gainés, fades, manque de vigueur, brillance discutable et gras rapidement. Triste constat aussi pour l'eau commune dans laquelle partent des litres de shampoing et molécules nocives pour la faune et la flore.

Les différentes approches naturelles apportaient amélioration ponctuelle comme l'indique un ancien article ici, d'autres l’aggravaient comme l'utilisation prolongée de farine de poids chiche et miel (il semblerait que les micro-organismes dont il est question plus loin dans l'article adorent cette nourriture et finissent par proliférer) mais jusqu'ici aucune n'a résolu la problématique sur du long terme.

Pour tous ceux et celles, qui supportent cet neige blanche sur leur crinière alors que l'hiver ne nous en apporte même pas assez pour faire un bonhomme de neige , comprennent le calvaire de cette période inesthétique accompagnée de démangeaison.

Dans mon cas il est question de pellicules sèches dont l'origine est bien différente des pellicules grasses.  

J'ai ainsi analysé ce qui manque en cette période automne/hiver contrairement aux beaux jours ou mon cuir chevelu est totalement sain.

Un constat rapide s'impose en période de jours plus cléments nous avons :

  • plus de soleil
  • plus de chaleur
  • parfois plus d'eau de mer
  • parfois plus de sable dans les cheveux
  • parfois plus de chlore
  • plus de transpiration
  • meilleure forme générale
  • meilleur moral
  • souvent plus de consommation d'eau en interne
  • souvent plus de consommation de fruits et légumes
  • probable consommation plus importante de graisses végétales non cuite type huiles végétales dans les plats frais
  • enfin des rinçages ou lavages de cheveux plus réguliers

C'est un puzzle de facteurs favorisant la disparition des pellicules, il faut donc essayer de refaire le puzzle en période de crise pelliculaire or certains morceaux seront difficiles à mettre en place naturellement.

L'analyse mène vers un ingrédient dont l'efficacité semble se confirmer après quelques recherches par des recettes, astuces et remèdes anciens. Une fois de plus retour au sources ! 

Chlorure de sodium NaCl autrement appelé sel de table dans l'eau de mer et présent dans la sueur

Notre organisme avant toute chose a besoin d'eau en consommation interne autrement dit nous devons boire en quantité suffisante afin de non seulement s'hydrater mais aussi éliminer les toxines.

Notre organisme a besoin de vitamines ... certaines difficiles a assimiler surtout en période d'hiver comme la Vit D que nous synthétisons grâce aux rayons du soleil

Notre organisme a besoin d'oligo-éléments et minéraux difficilement trouvables dans l'eau que nous consommons dans nos robinets puisque traité et re-traité chimiquement pour la nettoyer des cochonneries humaines, elle est stérile. Certains de ces oligo-éléments, minéraux et vitamines aussi se trouvent dans les fruits et légumes le plus souvent et en plus grande quantité crus

Notre organisme a besoin de graisses pour nourrir entre autre la peau... nos articulations, nos membranes...

Notre peau se renouvelant tous les 21 à 28 jours selon l'âge et 14 jours pour le cuir chevelu donc les 2 ont besoin d'éliminer les peaux mortes pour aider et activer leur renouvellement dans les meilleures conditions.

Notre peau a besoin d'éliminer les impuretés, la pollution, les toxines... et pour cela l'eau reste le meilleur et le seul et unique solvant, un outil naturel complémenté d'argiles, gommages, infusions de plantes ré-équilibrantes...

Quand tous les facteurs sont réunis, il coules de source que le moral et l'état émotionnel s'améliore considérablement ce qui a un impact direct sur notre santé générale et ainsi sur la peau aussi, qui quand à elle on ne le répétera jamais assez est une soupape. Votre corps est une cocotte minute, si la pression monte de trop, si à l'intérieur du corps un dysfonctionnement ne trouve pas de solution cela se traduit par l'apparition du problème à l'extérieur. Ainsi nombreux problèmes de peau sont liés à un problème interne.  

Biensure nul ne peut forcer quiconque à respecter une hygiène de vie irréprochable, c'est à chacun de travailler sur soi selon ses envies et capacités ainsi que le mode de vie.

Il n'y a pas non plus de ligne droite de l'entretien externe de la peau. Il peut y avoir un fil conducteur mais quoi qu'il en soit nous somme tous différents naturellement, nous ne somme pas non plus tous égaux face à certains problèmes et ce qui va à l'un(e) ne va pas forcement à l'autre.

Alors en suivant le fil conducteur commun en dehors d'une hygiène de vie et alimentation, il m'a semblé utile de chercher un point commun à l'éventuelle solution anti-pelliculaire et pour ma part c'est : LE SEL

→ On sait déjà qu'on peut ajouter et que c'est même vivement conseillé dans les crèmes maison, une petite pincée de sel. Pourquoi ? Parce que le sel attire l'eau ainsi il favorise le maintient de l'hydratation de la peau.

→ On sait aussi qu'en général notre peau n'a jamais été aussi belle et équilibrée quand on passe quelques jours à la mer.

→ On sait que le sel désinfecte et favorise la cicatrisation et a une action bénéfique même sur le psoriasis.

→ On sait aussi que le film hydrolipidique est composé de cires, graisses, sueur . La sueur est quand à elle composée d'eau et de nombreux sels minéraux variant d'un individu à l'autre et dépendant de son alimentation, d'urée... mais aussi de sel, oui, tout simplement du Chlorure de sodium autrement appelé sel de table « Il s'agit du principal sel neutre dissous dans l'eau de mer ». 

C'est donc tout naturellement et sans être une scientifique, après une bonne réflexion, que ma lanterne s'allume et que je me dirige vers cette matière pour essayer d'éradiquer les pellicules et de réguler mon cuir chevelu parce que facilement accessible et présent dans ma sueur plus abondante en périodes chaudes, ça peut peut-être améliorer les choses lorsque ma sueur est moins présente. 

La sueur composition teneur forte en chlorure de sodium ; 1,7-4,5 g/L

"Solution saline faible, d’odeur particulière, sécrétée par les glandes sudorales et déversée sur la peau en quantité très variable suivant la température extérieure et l’activité physique et selon les individus.

Sa composition varie en fonction du type de la glande, eccrine ou apocrine.

La sueur eccrine a un pH qui varie entre 4,5 et 8 selon le régime alimentaire et la cause de la sudation. Son résidu sec représente environ 0,5 à 1%. Il contient des chlorures, des phosphates, des sulfates, des ions sodium, potassium et ammonium, de l’urée (0,6 à 1,5 p.1000), de l’acide lactique (0,7 à 3 p. 1 000), de l’acide urique, des acides gras et du glucose (0,03 à 0,1 p. 1 000). La quantité de sueur sécrétée par 24 h chez un sujet normal au repos dans une atmosphère tempérée est d’environ 500 à 1 000 g; elle peut atteindre ou dépasser 10 kg en cas d’effort soutenu ou de température élevée. Normalement, la sueur s’évapore et participe ainsi à la régulation thermique. La teneur forte en chlorure de sodium (1,7-4,5 g/L) invite à considérer les besoins nutritionnels élevés en cas de sudation intense, particulièrement dans les régions à climat chaud et sec.

La sueur apocrine est produite en quantité beaucoup plus réduite que la sueur eccrine: de ce fait, elle ne joue aucun rôle dans la régulation thermique. Elle est d’apparence huileuse; en se répandant sur la surface cutanée, et par suite d’une décomposition d’origine bactérienne ou fongique, elle peut prendre un aspect coloré et une certaine odeur."

(source : Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine – version 2016-1)

La sueur comporte ainsi 99% d'eau et 1% de sels minéraux, chlorures de sodium, potassium... et composés organiques comme les protéines et acides aminées.

 

 

La sueur est tout de même environ 20 fois moins concentrée en Chlorures de Sodium que l'eau de mer et la concentration varie d'un individu à un autre selon, l'âge, la chaleur, l'alimentation et l'activité avec un PH variant du simple au double 4,5 et 8 ce qui peut influencer et expliquer en grande partie que nous ne somme pas tous égaux face aux besoins de la peau et du cuir chevelu. 

!!! Le PH neutre mis en valeur par les fabricants cosmétiques n'est pas non plus de 7, qui est celui du sang contrairement à celui de la peau et du cuir chevelu qui se situe environ à 4.7.

Les bactéries commensales autrement dit qui se nourrissent de nos résidus sont indispensables au bon fonctionnement de notre peau cependant nombreux facteur naturel comme externes peuvent dérégler notre flore de micro-organismes dont on peut quantifier la présence selon l'endroit du corps à quelques millions par centimètre carré, un dérèglement pouvant dépasser nos capacités de régulation et de défense. Dans cette configuration certaines bactéries et/ou champignons peuvent se développer en trop grande quantité et devenir nuisibles et pathogènes. C'est le cas typique associé au phénomène de pellicules grasses. Dans le cas des pellicules sèches on incrimine principalement les agressions externes, changements de température, frottements, stress, fatigue... mais le champignon commun reste le même Malassezia (anciennement connu sous le nom Pityrosporum ). 

L’hypersécrétion sébacée ou séborrhée, le cuir chevelu sec et enfin « le psoriasis » (affection à évolution chronique, non contagieuse, sans gravité, de la peau et/ou du cuir chevelu, une anomalie de l’épiderme, qui se renouvelle trop rapidement en 7 à 8 jours au lieu de 14j), peuvent s'accompagner de pellicules.

Ainsi on arrive en toute logique à ces micro-organisme, qui se nourrissent principalement de fragments de résidus naturels et de grosses molécules comme les lipides présents dans la sueur produite principalement par les glandes apocrines mais aussi sébacées responsables de la présence du sébum. Ces micro-organismes sont principalement au niveau de la couche desquamante et l'entonnoir folliculaire, localisation principale de la flore.

Le sel marin non raffiné c'est BIEN c'est BON BON BON

LES PROPRIETES DU SEL MARIN POUR L'ORGANISME NE SONT PLUS A PROUVER :

En médecine chinoise l’énergie des Reins constitue les fondations du corps physique et c'est le sel marin non raffiné, qui est fondamental mais il est réputé aussi dans le monde entier et reconnu pour ses nombreuses propriétés :

"LA PEAU" NOTRE ORGANE EMANCTOIRE LE PLUS GRAND ADORE L'EFFICACITE DU SEL MARIN :

! désinfectant !

! fongicide ! 

! humectant !

! hydratant !

! émollient !

stabilisant de maladies de la peau type Psoriasis

LE SEL MARIN S'EMPLOIE CONTRE :

  • les mycoses 
  • les coups de soleil
  • l'acné
  • l'excès de sébum 
  • taches brunes
  • petites plaies
  • rides
  • pellicules

MODE D"UTILISATION : en gommage, bain, masque et préparation de cosmétiques dont crèmes hydratantes...

Le sel marin c'est :

  • un gommage parfait aux minéraux
  • un masque véritable cocktail de bienfaits beauté 
  • un bain du corps apaisant coups de soleil, anti-mycosique, désinfectant, relaxant...
  • un rinçage sébo-régulateur, apaisant, cicatrisant...
  • ...

 

Dans la médecine traditionnelle LE SEL avait une grande importance et dans la cosmétique :
"De nombreuses marques de cosmétologie intègrent désormais le sel dans leurs préparations. En effet, le sel possède, entre autres, des vertus antipelliculaires et aide à nettoyer la peau du visage en profondeur, sans l'agresser. Cependant, il n'est pas forcément utile de dépenser beaucoup d'argent pour bénéficier des bienfaits du sel. Le gros sel marin non-raffiné est tout à fait approprié."

Biensure il est ni question d'en surconsommer ni question d'en abuser dans certains cas comme bien souvent un produit miracle peut s'avérer un réel ennemi donc parcimonie et en cas de troubles ou maladies à consulter avec un spécialiste.

L'eau de mer Quinton : le Plasma Marin : la vie

Les techniques de grand-mères et même bien avant elles et sur tout le globe, intégraient les vertus du sel marin et certaines marques de cosmétiques l'utilisent. Précision faite tout de même, que le sel de table blanc raffiné ne contient pas tous les avantage du sel marin gris et encore moins la synergie de tous les principes actifs que contient l'eau de mer qui a pour information, une caractéristique extraordinaire :

René Quinton, un scientifique autodidacte, découvrit la similitude de notre milieu intérieur et de l'eau de mer. Il acquit en 1906 une célébrité mondiale en sauvant, par l'injection d'eau de mer isotonique, des milliers d'enfants atteints du choléra et il montra que la transfusion d'eau de mer pouvait remplacer la transfusion sanguine.

(source : file:///C:/Users/Herve/Downloads/214765.pdf)

 

En effet le PH du sang humain est compris aux environs de 7.3 à 7.45 tandis que celui de l'eau de mer est qualifié entre 7 à 8.2. Les 2 sont donc basiques (alcalins) et se substituent.


"Le pouvoir guérisseur du plasma marin de Quinton.

Dans les traditions hindoues, les écrits des Grecs et des Romains anciens ou ceux de médecins de la Renaissance, on a toujours prêté à l’eau de mer un pouvoir guérisseur hors du commun. Il y a un siècle, un biologiste français en a apporté la preuve.

En 2004, un grand colloque sur le plasma marin de René Quinton est organisé dans les locaux du ministère de la Recherche français. Les scientifiques présents sont unanimes : les travaux du physiologiste donnent des résultats remarquables sur l’anémie, les maladies de la peau, du système nerveux, les grossesses difficiles, les problèmes gastro-intestinaux…

De nouvelles études menées depuis ont permis d’allonger la liste des affections qui peuvent être traitées par voie interne avec le plasma marin. Pourquoi ? Parce qu’il rééquilibre et « réharmonise » le terrain en douceur. Il ne « combat » pas les maladies et n’attaque aucun microbe particulier, mais donne aux cellules la force pour lutter.

Sous diverses appellations : « eau de mer », « plasma marin », « sérum marin », « solutions marines »… On le trouve en ampoules sous deux for mules. « Isotonique », elle ne présente aucune contre-indication et peut être prise par tous. Particulièrement recommandée pour les personnes âgées, elle rééquilibre le pH sanguin et régénère l’organisme. On peut en tester les bienfaits avec une cure d’une ampoule le matin à jeun pendant vingt jours. La formule « hypertonique » est près de quatre fois plus concentrée que l’isotonique et doit être prise avec parcimonie.

On peut aussi tester le spray nasal, dont la concentration en chlorure de sodium est la même que les liquides de l’organisme, ou encore les crèmes d’eau de mer élaborées selon une recette originale. Écologiques, elles se veulent très proches du vivant et adaptées à la peau pour le soin du visage, la circulation, la détente ou la tonicité musculaire, l’assouplissement articulaire, les hématomes, le sommeil…"

(source PSYCHOLOGIES Erik Pigani)

Le cuir chevelu, le renouvellement cellulaire, inflammation et hyper-desquamation

Les follicules pileux très nombreux et  très longs sont implantés dans l’hypoderme.
2 sortes de glandes les accompagnent : les glandes sudoripares qui produisent la sueur et les glandes sébacées, directement reliées aux follicules pileux, responsables de la fabrication du sébum.

Sueur et sébum interviennent dans la formation du manteau protecteur naturel du cuir chevelu.

Le cuir chevelu a une surface de 600 à 800 cm2 chez l’adulte et une épaisseur moyenne de 6 mm.

Il se distingue de la peau recouvrant les autres parties du corps par :

  • sa grande densité en follicules pilo-sébacés : 200 à 300 par cm2
  • sa vascularisation très riche : une plaie sur le cuir chevelu saigne abondamment.
  • la présence d’un important réseau nerveux : chaque follicule pileux est innervé, ce qui permet de recevoir des sensations tactiles par l’intermédiaire de la chevelure

 

AINSI VOUS COMPRENEZ POURQUOI LE MASSAGE DU CUIR CHEVELU DEVIENT VOTRE MEILLEUR AMI

(sujet déjà abordé ici)

MASSEZ MASSEZ MAIS NE FROTTEZ JAMAIS !

CUIR CHEVELU ET CHEVEUX

STOP AU MASSACRE NE FRICTIONNEZ PAS NON PLUS AVEC VOTRE SERVIETTE

Quand le cuir chevelu, notre barrière physique protectrice ; protection immunologique, isolant thermique... de 600 à 800 cm2 et nos follicules pilo-sébacés 200 à 300 par cm2 ainsi que nos 100 000 et 150 000 cheveux, doivent supporter de nombreuses agressions, il arrive souvent que  le renouvellement cellulaire du cuir chevelu qui est de base de 14 jours s’accélère en cas d'inflammation. En comparaison, le renouvellement des cellules de la peau est moins rapide : 21 jours à 28 jours. Les cellules mortes du cuir chevelu s'éliminent sous forme de squames minuscules et invisibles. Cependant, s'il y a inflammation et hyper-desquamation, les cellules mortes s'amassent et deviennent au contraire visibles.

ExploitedCe sont les pellicules

Mais avant tout, le cuir chevelu c'est nos follicules pilo-sébacés 200 à 300 par cm2 et un follicule comporte à son extrémité inférieure un bulbe avec à sa base, la papille cutanée. Là, aboutissent de petits vaisseaux chargés d'apporter les nutriments et l'oxygène nécessaires à la croissance du cheveu (oui oui c'est ballot... aucun produit ne peut nourrir ou hydrater d'extérieur ! Mettez vous ça dans le crâne une fois pour toutes, vous vous ferez moins d'illusions. Mangez et buvez ! LA LOI LE DIT AUSSI là ici clic REGARDES !!!). Au-dessus de ce bulbe, se trouve la glande sébacée à l'origine de la production de sébum.

Ainsi, le cheveu est lubrifié en permanence

(SOURCE Physiologie du cuir chevelu et du cheveu)

Test anti-pelliculaire par une synergie naturelle pour le Water Only et le Bath Infusion Only

Il semble ainsi logique de tester simultanément l'efficacité du sel marin ou du plasma marin dans le cadre anti-pelliculaire mais aussi dans la transition et amélioration sur du long terme du Water Only et du Bath Infusion Only.

Pourquoi ?

  • Parce-que le Water Only reste un rinçage dont l'efficacité et la mise en place reste contestable pour des raison déjà exprimées dans un articles précédent :

Water Only VS No-Poo/Clean shampoing sans shampoing efficacité oui MAIS

  • Parce-que la nécessité de palier aux éventuels déséquilibres, manques de nutrition et/ou prolifération de micro-organismes pathogènes présents naturellement dans la flore, nécessite un entretien du cuir chevelu régulier pour des raison déjà exprimées dans un articles précédent :

Fréquence de shampoings, quand c'est l'asphyxie du cuir chevelu qui dicte le rythme

  • Parce-que parfois si ce n'est souvent, l'irritation du cuir chevelu vient de mauvaises habitudes qui commencent par une mauvaise méthode de réaliser un geste si bénin qu'un shampoing (lavage) qu'il soit conventionnel, clean, low poo ou no poo pour des raison déjà exprimées dans un articles précédent :

Astuce : Comment bien laver les cheveux

  • Parce-que au vu tous tous ces éléments le sel marin ou le plasma marin peuvent potentiellement palier à 3 point manquant au Water Only :

►comme dans son utilisation domestique en substitut de produit dégraissant il est capable de supprimer des graisses

►comme le vinaigre il enlève le calcaire

►comme un produit spécifique il désinfecte et assaini en contrôlant la prolifération de micro-organismes dont champignons

  • Parce-qu'il régule le cuir chevelu
  • Parce-qu'il apaise
  • Parce-qu'il cicatrise
  • Parce-qu'il peut aussi s'utiliser en gommage
  • Parce-qu'il est naturel et composé de minéraux
  • Parce-qu'il neutralise les odeurs

et PARCE-QU'IL...

Cœur Obsolète opte pour la douceur en première approche un  spray nasal (élaborée avec 100% d’eau de mer naturelle, sans conservateur ni substance chimique. Il s’agit d’une solution stérile au pH physiologique adapté et composée d’eau de mer et isotonique) :

puisque la concentration en chlorure de sodium est la même que les liquides de l’organisme, ou encore les crèmes d’eau de mer élaborées selon une recette originale. Écologiques, elles se veulent très proches du vivant et adaptées à la peau pour le soin du visage, la circulation, la détente ou la tonicité musculaire, l’assouplissement articulaire, les hématomes, le sommeil…"

Il semble plus judicieux d'utiliser une synergie naturelle de tous les éléments bénéfiques que contient l'eau de mer aujourd'hui réputée. Chez les humains et la plupart des autres mammifères, une solution isotonique correspond à 0,9 % en poids (ou 9 g/L) de chlorure de sodium en solution aqueuse et contient une quantité de solutés dissous égale à celle du cytoplasme.

L'eau de mer pure c'est :

Extrait petite geometrie des parfums

 

 

Je prévois dans la prochaine étape le gommage du cuir chevelu au sel marin et probable passage à l'eau de mer « hypertonique » plus adapté à un usage ponctuel externe puisque plus concentrée et rien n'exclue une simple solution fait maison eau/sel marin.

Par la suite d'incorporer un peu de calcium et de l'huile de magnésium tout autant bénéfique mais je privilégie des tests individuels, tout en sachant que de plus je le fais en testant le passage au Water Only simultanément dont je précise, mon approche de base est négative. Ne souhaitant pas rester sur une simple approche théorique, je me dois de prendre mon mal en patience et tester jusqu'au bout l'efficacité prônée par les un et incroyablement difficilement atteignable par les autres.

Il est potentiellement possible que l'eau de mer et/ou le sel marin devienne un partenaire idéal pour le Water Only et certainement pour le Bath Infusion Only de plus est anti-pelliculaire.

Alors c'est partie pour quelques semaines voir mois de test TEST WO & EAU DE MER.

Vous pouvez suivre l'agenda avec mes retours en temps réel ici

×