Gel d'aloe-vera précautions d'utilisation, faut le savoir

100% naturel, n'oubliez jamais, ça ne veut rien dire et pour le gel d'aloe-vera pas d'exception

L'aloe-vera « Aloe barbadensis » cette plante merveilleuse aux multiples vertus et multiples utilisations et multiples extraits. TOUT CA TOUT CA TOUT CA sauf que dans tout ça il y du bon et du mauvais, du vrais et du faux et surtout des applications à tout va et parfois des ratés. Effectivement les conseils fusent et on l'utilise pour tout mais il y a des règles.

On ne va rien enlever aux propriétés d'aloe-vera parce-que ça c'est intouchable par-contre on va s’intéresser à sa forme d'extraction. L'aloe-vera transformée en vente existe sous différentes formes ; jus alimentaire, poudre, gel... il est important de savoir que l'extraction liquide est relativement difficile à stabiliser, en témoigneront les utilisateurs et utilisatrices régulier(e)s ayant eu la mauvaise surprise de voir leur gel d'aloe-vera, développer une moisissure même dans les flacons airless. Il doit donc être conservé au frigo.

Il y a aussi biensure la possibilité d'acheter sa propre plante fraîche ou même des feuilles en boutique BIO. Enfin sachez tout de même qu'une certaine dextérité est demandée, parce-que si c'est pour prélever un peu de jus pour frotter la peau ou appliquer du gel sur un bobo, vous pouvez le faire sans craintes cependant pour une utilisation alimentaire, ne vous aventurez pas là où les professionnel prennent de grandes précautions : 

"Elles sont pelées pour laisser écouler le latex contenant l'aloïne (composé irritant et très laxatif). Ces feuilles sont ensuite lavées et rincées à deux reprises afin de récupérer le filet frais et incolore qui est ensuite pressé pour donner le jus natif."

Maintenant une fois que le jus natif est extrait, les choses se compliquent : comme tout jus devant être conservé, le jus d'aloe-vera n’échappe pas à l’exception, il est pasteurisé et passe donc une phase de mise à haute température. L'action de la pasteurisation n'échappe à personne et nous savons tous que plus un produit est monté en température et plus ses propriétés s'apauvrissent.

Enfin il faut tout de même que ce jus prenne la forme de votre gel d'aloe-vera si convoité alors on lui ajoute :

  • Désignation INCI : Aloe barbadensis leaf juice*, Leuconostoc/radish root ferment filtrate, Xanthan gum, Arginine (*Ingrédients issus de l'Agriculture Biologique).
  • Sinon en français ça donne : 93.8% de jus d'Aloe vera natif, 100% pur et naturel de culture biologique, auquel ont été ajoutés un conservateur naturel, de la gomme xanthane (gélifiant naturel) et de l'arginine (ajusteur de pH), afin d'en faire un gel cosmétique.

Voilà, maintenant vous savez déjà que le gel ne se fait pas tout seul, qu'un procédé complexe supprime la toxicité, que le jus est pasteurisé, que les principes actifs sont présents mais que ce n'est pas frais, qu'il y a 6,2% d'autres ingrédients dedans et que dans l'absolu c'est un produit cosmétique et si ce dernier ne se mange pas c'est qu'il n'est plus si naturel que ça. Les indications 100% naturel, n'oubliez jamais, ça ne veut rien dire.

Alors dans tout ça bon ou pas bon ? OUI bon, ça reste un produit cosmétique excellent mais comme beaucoup ne lisent pas les étiquettes, il était tout de même important de préciser la composition du gel.

Gel d'Aloe-Vera la précaution d'utilisation à respecter

Coeur Obsolète reste avant tout un site cosmétique alors pour les vertus de l'aloe-vera alimentaires vous trouverez nombreuses informations sur Internet.

Les vertus cosmétique du gel d'aloe-vera et son utilisation sont clairement criées haut et fort donc on le sait c'est ; bon pour la peau et pour les cheveux.

ALORS ON SAIT PAS QUOI ?

Et bien on ne sait pas que le gel d'aloe-vera peut provoquer un vilain bobo si vous continuez à l'appliquer dans une circonstance bien précise. Je vais vous racompter le cas précis et ça tombe bien on est en pleine période où il est fort préférable, pour vous, d'y faire attention.

Donc il était une fois... une charmante demoiselle, qui habitait à la montagne. Elle adorait les balades hivernales sous la neige et le froid, une reine des neiges quoi ! Elle a lu sur internet que le gel d'aloe-vera était super pour la peau abîmée alors elle utilisa le gel dans l'espoir de rendre sa peau belle, douce, lumineuse et irrésistible mais sa peau se dé-sécha, des petits vaisseaux sanguins sont apparus et la peau commença à tirer, brûler, piquer et peler.

Voilà toute bonne histoire se fini tristement mais avec une bonne morale. 

LA MORALE : 

  1. le gel d'aloe-vera est aqueux
  2. en montagne ou en hiver il fait froid
  3. aqueux veut dire "comportant de l'eau"
  4. le gel d'aloe-vera a une très bonne affinité avec la peau et pour ne pas compliquer les explications ;  une capacité à pénétrer dans l'épiderme (un peu, pas trop tout de même, n'oubliez jamais que ce qui peux traverser la peau vers l'intérieur n'est plus un cosmétique mais un médicament seule exception "huiles essentielles", "nanoparticules" et "agents toxiques" que l'industrie s'obstine à nous dire que non heinnn bon...brefff)
  5. la peau transpire et évacue de l'eau sous forme de sueur
  6. l'eau s'évapore de la peau par évaporation sans que vous ayez le sentiment de transpirer
  7. l'eau ça gèle, une évidence ; le feu ça brûle, l'eau ça mouille et l'eau gèle
  8. le gel d'aloe-vera gèle aussi

Conclusion : si vous appliquez du gel d'aloe-vera pur sur votre peau sans matière grasse il va, selon la température extérieure, avoir une prédisposition a geler et qui n'a jamais oublié une bouteille d'eau dans son congélateur ! Souvent la bouteille éclate ! Et bien c'est pareil, la peau étant beaucoup plus fragile et réactive qu'une bouteille, si le gel commence à prendre trop froid il va givrer sur et dans votre peau. Le choc thermique n'aidant pas, votre peau va se dessécher, craquer, les petits vaisseau deviendront apparents... la dégringolade et réaction en chaîne. De plus le gel n'étant pas gras, il n'aide pas la peau à préserver son hydratation donc elle se dessèche très rapidempent. N'oubiez pas le principe d'hydratation ICI

ALORS PAS DE GEL D'ALOE VERA PUR PAR TEMPS FROIDS ET DE GELE

Utilisez des crèmes épaisses et grasses dans la journée pour éviter la déshydratation de la peau et optez pour l'intégration du gel d'aloe-vera dans votre crème de nuit pour alléger la crème, laisser ainsi votre peau respirer et se régénérer.
 

Gel d'Aloe-Vera et Huiles Essentielles danger

Enfin un sujet qui fâche fortement : les Huiles Essentielles

Retenez un principe fondamental : les Huiles Essentielles ne s'utilisent jamais pures (même sur vos cheveux), elles doivent être diluées dans un corps gras alors si le gel d'aloe-vera est aqueux il ne comporte pas de graisses.

INTERDICTION DE MELANGER LES HUILES ESSENTIELLES DANS LE GEL D'ALOE VERA PUR !

C'est risqué, dangereux, agressif pour la peau et pouvant se transformer en vrais cauchemar. Je me sens mieux, ça c'est dit haut et fort ! J'espère que ça va raisonner dans ta tête pour toujours.

La cousine de l'Aloe-Vera aux molècules similaires, à découvrir pour votre jolie peau

Et elle vous la connaissez ? C'est une BULBINE, côté aspect un peu différente de l' « Aloe barbadensis » mais côté propriétés, elle contient un gel à l'aspect et vertus similaire. Petite cousine d'aloe-vera très pratique à avoir sous le coude à la maison (attention n'aime pas le gèle). Les feuilles sont plus petites avec une forme longue, conique se finissant en pointe. Elle a l'avantage d'avoir beaucoup de feuilles, un peu comme des mini dosettes de gel. Je les multiplie dans mon jardin mais en pot puisqu'elles ne supportent pas l'hiver. J'adore cette plante d'une utilité exceptionnelle.

N'hésitez pas à la découvrir.

Bulbine1

Bulbine