Argile décolorant naturel ? pour éclaircir les cheveux, VRAIS VS FAUX

Argile, pigment minéral et terre à foulon depuis l’antiquité à aujourd'hui

Quoi de mieux pour résoudre l'énigme que de s'intéresser à ce qu'est l'argile. Il existe plusieurs argiles dont la composition diffère, ce qui sous-entend, que l'action aussi. Il est intéressant aussi de comprendre ce principe :

Tous les colorants naturels sont des pigments organiques !

Toutes les matières naturelles colorées sont des pigments minéraux !

A la seule exception de l’ocre jaune, qui est le seul pigment minéral qui ait un réel pouvoir tinctorial, pour le reste les pigments minéraux sont utilisés en peinture, mais pas en teinture ! (source)

Alors donc preuve en TP ;  prenez 2 verres d'eau, dans l'un vous ajoutez de l'hibiscus et dans l'autre de l'argile rose. Mélangez chaque mélange et laissez pour la nuit. Vérifiez, dans l'un l'eau sera colorée et le restera tandis que dans l'autre l'argile se déposera au fond mais l'eau au dessus sera de nouveau transparente. Il est ainsi claire que l'argile ne peut pas teindre . Là on est devant une évidence mais peut-t-elle enlever une couleur ?

Un peu d'histoire :

Les fresques de la fullonica de Pompéi montrent des blanchisseurs romains foulant au pied le linge dans l'eau argileuse d'où le nom de "terre à foulon".

Les Égyptiens, grecs et romains connaissaient très bien le pouvoir dégraissant et décolorant de l'argile.

Ce n'est qu'au 19 ème siècle que les terres à foulon ont été utilisées à grande échelle en Europe et en France dans les huileries et savonneries de Marseille.

Aujourd'hui l'argile est présente dans de nombreux domaines mais c'est curieusement en se penchant sur l'industrie des huiles minérales, qu'on obtient un maximum d'informations sur ses capacités décolorantes puisque cette industrie l'utilise pour son pouvoir adsorbant, décolorant et désodorisant. C'est aussi cette industrie qui par la même occasion, vu son ampleur, propose des études parlantes.

L'argile étudiée au peigne fin dans différents domaines

Les études industrielles menées sur les différentes argiles en ont fait 4 groupes (source):

  1. kaolinite, halloysite, dickite...
  2. illite, palygorskite, attapulgite...
  3. sépiolites...
  4. montmorillonite, béidellite, nontronite, hectorite...

Des appellations quelque peu scientifiques mais vous retrouvez tout de même les principal, ce que vous connaissez : montmorillonite et kaolinite (bravo à ceux qui connaissent les autres, moi non).

Alors les études stipulent que : 

  • les argiles du groupe 1, n'ont pas de pouvoir décolorant
  • les argiles des groupes 2 et 3, ont un pouvoir décolorant appréciables et font partie des "terres dites à foulon", pourquoi ? parce-qu'on a vu plus haut, on écrasait le linge avec les pieds dans l'eau et argile pour le faire blanchir. Cependant ce pouvoir est bien plus prononcé grâce à la chaleur ou traitement chimique
  • les argiles du groupe 4 dont vous connaissez la "montmorillonite", n'ont aucune propriété décolorante à l'état naturel par-contre elles acquièrent un pouvoir décolorant significatif après un traitement chimique adéquate. Dans l'industrie elles sont ainsi appelées "terres décolorantes activées". Les montmorillonite sont activées par ébullition par des acides forts sulfuriques et chlorhydriques diluées à 20 ou 25 % en générale. Le but générale est de créer de la silice...

enfin voilà on va s'arrêter là pour le côté barbant et on va passer aux conclusions.

Decoloration argile analyse tableau 1

 

Maintenant vous allez me dire c'est quoi cette histoire, on n'y comprend rien, on passe du coq à l'âne. 

Finalement OUI, on parle de décoloration de cheveux pour finir sur la décoloration d'huile de grignons d'olive mais entre les 2 il y a un point commun :

"la capacité de l'argile à décolorer une matière"

Ainsi la conclusion est simple, la capacité d'une argile à décolorer dépend de :

  • sa nature (sa composition naturelle)
  • sa provenance (gisements et pays)
  • du produit chimique qui va activer son pouvoir décolorant
  • la chaleur

Selon les études, l'argile brute Bentolique a un indice de décoloration de 18,18% contre 80,89% pour l'argile activée (c'est un peu ce qui se passe quand vous ajouterez de l'oxydant dans votre mixture décolorante, vous l'activez). On considère donc que l'oxydant (eau oxygénée en crème) devient l'activateur. Vous ne pourrez pas y échapper car c'est l'oxydant chimique qui va l'activer. Sachant que l'argile Bentolique semble la plus performante mais dont l'indice variable n'est que 18,18 % et en sachant que l'argile Montmorillonite n'a pas de pouvoir éclaircissant sans agents activateurs,  il est difficilement envisageable de décolorer vos cheveux sans un minimum de chimie. Rappelez vous, la montmorillonite, que vous connaissez s'active qu'au contact d'un produit chimique et dans le cas des cheveux c'est l'oxydant.

Argile Bentolique "semble" plus efficace que la Montmorillonite mais plus que le pouvoir décolorant c'est son pouvoir d'adsorption (différent d'absorption) qui se développe en synergie avec d'autres argiles.

Peut-t-on espérer ainsi éclaircir les cheveux grâce à l'argile ?

  • Vous devez savoir que sans oxydation le cheveu ne peut éclaircir.
  • Vous devez savoir que sans produit chimique, oxydant donc eau oxygénée en crème, l'argile ne fera rien.
  • Vous devez savoir que ce n'est pas l'argile qui définira la force de l'éclaircissement
  • Vous devez savoir que c'est l'eau oxygénée (oxydent 3%, 6%, 9% ou vol.10, vol.20, vol.30 = puissance de l'oxydent=quantité d'eau oxygénée en % que contient la crème oxydante) qui sera réellement responsable de l'éclaircissement
  • Vous devez savoir que selon l'argile, même du même nom, le résultat peut être différent puisque chaque gisement a ses particularités
  • Vous devez savoir que l'action sur vos cheveux est moins nocive qu'une décoloration conventionnelle mais tout de même agressive
  • Vous devez savoir que vous n'obtiendrez jamais un blond platine
  • Vous devez savoir qu'il est fortement conseillé de pratiquer un test sur une mèche en vérifiant la prise toutes les 10 minutes
  • Vous devez savoir que vous n'êtes pas à l'abri d'un loupé surtout si vous aviez une colorations chimique ou naturelle

Enfin l'info scoop, l'argile sert plutôt de support puisque sa capacité à gonfler se substitut à la poudre chimique, disons que c'est l'argile qui permet au produit oxydent d'adhérer et facilité l'application du produit un peu comme une pâte à crêpes ; lisse, homogène, onctueuse et adhérente dans laquelle est contenu le produit actif "l'oxydent chimique". Certains y ajoutent de la fécule de pomme de terre (amidon collant, sèche moins vite que l'argile et adoucissant).

 

Utilisation d'argile en décolorant capillaire sans garantie de résultat, priorité aux professionnels de la coiffure spécialisé

COMPOSITION PROFESSIONNELLE 1 :
Argile Bentolique
Pigments organiques et végétaux
Huile d'Olive
Acides Aminés
Protéines de soie
Extraits de lait
Miel
Herbes et minéraux

 

COMPOSITION PROFESSIONNELLE 2 :

Argile

Pigments organiques naturels

Protéines de soie

Miel

Huile d’olive

Extraits d’herbes et des minéraux

SI VOUS VOUS LANCEZ CHEZ VOUS ATTENTION AUX SURPRISES !

remarquez un détail : même si la maîtrise d'argile et d'oxydant ne semble pas très compliquée, c'est la maîtrise professionnelle des pigments organiques, qui seule assure un résultat certain. 

Chaque chevelure est différente et réagi différemment. Ce qui va a certains ne va pas à d'autres. Une recette même vérifiée peut devenir un ennemi pour vous tandis qu'elle ira à merveille aux autres.  

C'est à vos risques et périls voilà pourquoi je n'en présenterai aucune. Vous pouvez vous inspirer des ingrédients professionnels cités dans COMPOSITION PROFESSIONNELLE 1 et 2 à gauche.

La coiffure est un métier et même si les produits naturels semblent innocents, leur maîtrise est primordiale ainsi que les bases de colorimétrie et c'est souvent sur ce point que les apprenties sorcier(e)s commettent des grossières erreurs (oops SOS COIFFEUR "mes cheveux sont oranges, jaunes canari, verts, roses, secs, cassants...faut tout couper...")

Si l'aventure vous tente, n'oubliez pas le soin après la pose, l'oxydent est un produit chimique asséchant.

Argile et nocivité, de quoi me méfier ?

Enfin sachez tout de même que naturel ne veut pas toujours dire infailible : l'argile figure parmis les "Ingrédients cosmétiques de qualité moyenne ou mauvaise"

ARGILES :

Jaune, rouge, verte, blanche, grise, bleue… il existe des argiles de différentes couleurs. Mais, toutes sont constituées principalement de silice (50 %) et d’alumine (14 %), soit de l’oxyde d’aluminium.Les différentes colorations sont dues aux minéraux qui entrent dans leur composition dans des proportions variables : fer, chaux, magnésie, oxydes alcalins, cuivre, calcium, phosphore…

BENTONITE :

Argile colloïdale principalement constituée de montmorillonite (CI 77004). Cette substance n'est pas autorisée en tant que colorant aux États-Unis, mais elle est autorisée dans l'Union européenne.

Des études sur des animaux ont montré que cette substance pourrait être un toxique possible pour le système respiratoire humain. Des formations de tumeurs ont également été relevées à hautes doses.

 

MAIS AUSSI ET SURTOUT

Il est important d'apprivoiser l'idée, que les gisements ne sont pas tous dans des endroits paradisiaques et dépourvus de pollutions de sols parfois très importants. Il en est de même pour les pigments naturels, parfois il est préférable d'opter pour des colorants de synthèse. Rassurez vous au maximum de l'origine des minéraux et plantes. Pensez aussi à ne pas inhaler toutes poudres confondues naturelles ou pas et volatiles.

Côté écologie, il n'existe plus de gisements d'argile Montmorillonite en France, tout produit vendu a ainsi fait de nombreux kilométres avant d'arriver chez vous.

TRADUCTION ETUDE BENTONITE, KAOLIN, AND SELECTED CLAY MINERALS Critères d'hygiène de l'environnement, effets sur la santé humaine

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES TEXTE ORIGINAL

EXTRAIT 1.6 page 5

General population exposure to low concentrations of montmorillonite
and kaolinite, the main components of bentonite and kaolin,
respectively, and other clay minerals is ubiquitous. There is no information
on the possible effects of such low-level exposure.
Long-term occupational exposures to bentonite dust may cause
structural and functional damage to the lungs. However, available data
are inadequate to conclusively establish a dose–response relationship
or even a cause-and-effect relationship due to limited information on
period and intensity of exposure and to confounding factors, such as
exposure to silica and tobacco smoke.
Long-term exposure to kaolin causes the development of radiologically
diagnosed pneumoconiosis in an exposure-related fashion. Clearcut
deterioration of respiratory function and related symptoms have
been reported only in cases with prominent radiological findings. The
composition of the clay — i.e., quantity and quality of minerals other
than kaolinite — is an important determinant of the effects.
Bentonite, kaolin, and other clays often contain quartz, and
exposure to quartz is causally related to silicosis and lung cancer.
Statistically significant increases in the incidence of or mortality from
chronic bronchitis and pulmonary emphysema have been reported after
exposure to quartz. 

EXTRAIT 1.8 Page 6

From the limited data available from studies on bentonite-exposed
persons, retained montmorillonite appears to effect only mild nonspecific
tissue changes, which are similar to those that have been
described in the spectrum of changes of the “small airways mineral
dust disease” (nodular peribronchiolar dust accumulations containing
refractile material [montmorillonite] in association with limited interstitial
fibrosis). In some of the studies, radiological abnormalities have
also been reported.
There exist no reported cases of marked diffuse/nodular pulmonary
tissue fibrotic reaction to montmorillonite in the absence of free
silica. No quantitative estimates of the potency of bentonite to cause
adverse pulmonary effects can be derived.
Long-term exposure to kaolin may lead to a relatively benign
pneumoconiosis, known as kaolinosis. Deterioration of lung function
has been observed only in cases with prominent radiological alterations.
Based on data from china clay workers in the United Kingdom, it
can be very roughly estimated that kaolin is at least an order of
magnitude less potent than quartz.
Bentonite, kaolin, and other clays often contain quartz, which is
known to cause silicosis and lung cancer.
No report on local or systemic adverse effects has been identified
from the extensive use of bentonite or kaolin in cosmetics. 
The biological effects of clay minerals are influenced by their
mineral composition and particle size. The decreasing rank order of the
potencies of quartz, kaolinite, and montmorillonite to produce lung
damage is consistent with their known relative active surface areas and
surface chemistry.
Bentonite and kaolin have low toxicity towards aquatic organisms

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRE TRADUCTION GOOGLE

EXTRAIT 1.6 page 5

Exposition de la population générale à de faibles concentrations de montmorillonite
et la kaolinite, les principaux composants de la bentonite et du kaolin,
respectivement, et d'autres minéraux argileux sont omniprésents. Il n'y a pas d'information
sur les effets possibles d'une exposition aussi faible.
L'exposition professionnelle à long terme à la poussière de bentonite peut causer
dommages structurels et fonctionnels aux poumons. Cependant, les données disponibles
sont inadéquats pour établir de façon concluante une relation dose-réponse
ou même une relation de cause à effet en raison de l'information limitée sur
période et l'intensité de l'exposition et aux facteurs de confusion, tels que
exposition à la silice et à la fumée de tabac.
L'exposition à long terme au kaolin provoque le développement de la radiologie
pneumoconiose diagnostiquée d'une manière liée à l'exposition. Clearcut
la détérioration de la fonction respiratoire et les symptômes connexes ont
été signalé que dans les cas avec des résultats radiologiques importants. le
composition de l'argile - c'est-à-dire, quantité et qualité des minéraux autres
que la kaolinite - est un déterminant important des effets.
La bentonite, le kaolin et d'autres argiles contiennent souvent du quartz, et
l'exposition au quartz est causalement liée à la silicose et au cancer du poumon.
Augmentation statistiquement significative de l'incidence ou de la mortalité
bronchite chronique et l'emphysème pulmonaire ont été signalés après
exposition au quartz.

 

EXTRAIT 1.8 Page 6

A partir des données limitées disponibles à partir des études sur la bentonite exposée
Chez les individus, la montmorillonite conservée semble n'avoir qu'une
les changements tissulaires, qui sont similaires à ceux qui ont été
décrit dans le spectre des changements du «minéral des voies respiratoires»
maladie des poussières "(accumulations de poussière peribronchiolaire nodulaire
matériau réfractile [montmorillonite] en association avec des interstices limités
fibrose). Dans certaines études, les anomalies radiologiques ont
également été signalé.
Il n'existe aucun cas de bronchite pulmonaire diffuse / nodulaire
réaction fibrotique tissulaire à la montmorillonite en l'absence de
silice. Aucune estimation quantitative de la puissance de la bentonite
effets pulmonaires indésirables peuvent être dérivés.
L'exposition à long terme au kaolin peut conduire à une situation relativement bénigne
pneumoconiose, connue sous le nom de kaolinose. Détérioration de la fonction pulmonaire
a été observée seulement dans les cas avec des altérations radiologiques importantes.
Basé sur les données des travailleurs de l'argile de Chine au Royaume-Uni,
peut être très grossièrement estimé que le kaolin est au moins un ordre de
magnitude moins puissante que le quartz.
La bentonite, le kaolin et d'autres argiles contiennent souvent du quartz, qui est
connu pour causer la silicose et le cancer du poumon.
Aucun rapport sur les effets indésirables locaux ou systémiques n'a été identifié
de l'utilisation extensive de la bentonite ou du kaolin dans les cosmétiques.
Les effets biologiques des minéraux argileux sont influencés par leur
composition minérale et taille des particules. L'ordre de classement décroissant du
puissances de quartz, de kaolinite et de montmorillonite pour produire du poumon
les dommages sont compatibles avec leurs surfaces actives relatives connues et
chimie de surface.
La bentonite et le kaolin ont une faible toxicité vis-à-vis des organismes aquatiques

Les principales argiles

Argiles