Le Sel en cosmétique, reconnu et réputé pour ses nombreuses propriétés actives pour la peau et cheveux et pouvoir conservateur

Le sel marin non raffiné c'est BIEN c'est BON BON BON

On sait, que le film hydrolipidique est composé de cires, graisses, sueur . La sueur est quand à elle composée d'eau et de nombreux sels minéraux variant d'un individu à l'autre et dépendant de son alimentation, d'urée... mais aussi de sel et de sels, oui, tout simplement du Chlorure de sodium autrement appelé sel de table (« Il s'agit du principal sel neutre dissous dans l'eau de mer »).

Le PH du sang humain est compris aux environs de 7.3 à 7.45 tandis que celui de l'eau de mer est qualifié entre 7 à 8.2. Les 2 sont donc basiques (alcalins) et se substituent.

Le PH neutre mis en valeur par les fabricants cosmétiques n'est pas non plus de 7, qui est celui du sang contrairement à celui de la peau et du cuir chevelu qui se situe environ à 4.7.

La sueur a une composition forte en chlorure de sodium ; 1,7-4,5 g/L. La sueur comporte ainsi 99% d'eau et 1% de sels minéraux, chlorures de sodium, potassium... et composés organiques comme les protéines et acides aminées. 

La sueur est tout de même environ 20 fois moins concentrée en Chlorures de Sodium que l'eau de mer et la concentration varie d'un individu à un autre selon, l'âge, la chaleur, l'alimentation et l'activité avec un PH variant du simple au double 4,5 et 8 ce qui peut influencer et expliquer en grande partie que nous ne somme pas tous égaux face aux besoins de la peau et du cuir chevelu. 

Dans la médecine traditionnelle LE SEL avait une grande importance et dans la cosmétique :

"De nombreuses marques de cosmétologie intègrent désormais le sel dans leurs préparations. En effet, le sel possède, entre autres, des vertus antipelliculaires et aide à nettoyer la peau du visage en profondeur, sans l'agresser. Cependant, il n'est pas forcément utile de dépenser beaucoup d'argent pour bénéficier des bienfaits du sel. Le gros sel marin non-raffiné est tout à fait approprié." (source : Le Parisien)

Dans la cosmétique artisanale l'emploi du sel dans la confection de cosmétiques est une pratique toujours utilisée malheureusement dans la cosmétique home made (maison) le sel à l'instar du vinaigre ou teintures mères... ont été effacés au profit d'actifs ou conservateurs tout droit sortis de laboratoires. Non pas que ces produits ne soient pas bons mais comme souvent : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple et efficace.

Le grand avantage du sel, du vinaigre ou des teintures mères... ainsi que Huiles Essentielles hormis leur principes actifs, est indiscutablement leur pouvoir conservateur pouvant amplement remplacer les conservateurs issus de la synthèse ou de la biotechnologie (fermentations par des bactéries) sans parler des chlorure de benzéthonium, parabens ou triclosan...

La Mer, le sel et les sels minéraux ne manquent donc pas d'atouts pour une utilisation modérée externe et interne pour notre beauté.

SEL ET SELS : L’EFFICACITÉ et UTILISATION pour notre plus grand organe émonctoire : LA PEAU

"LA PEAU" NOTRE ORGANE EMANCTOIRE LE PLUS GRAND ADORE L'EFFICACITE DU SEL MARIN :

! désinfectant !

! fongicide ! 

! humectant !

! hydratant !

! émollient !

! stabilisant de maladies de la peau type Psoriasis !

LE SEL MARIN S'EMPLOIE CONTRE :

  • les mycoses 
  • les coups de soleil
  • l'acné
  • l'excès de sébum 
  • taches brunes
  • petites plaies
  • rides
  • pellicules

Il semble aussi judicieux d'utiliser une synergie naturelle de tous les éléments bénéfiques, que contient "l'eau de mer" car chez les humains et la plupart des autres mammifères, une solution isotonique dont la concentration en chlorure de sodium est la même que les liquides de l’organisme, correspond à 0,9 % en poids (ou 9 g/L) de chlorure de sodium en solution aqueuse et contient une quantité de solutés dissous égale à celle du cytoplasme.

MODE D'UTILISATION : en gommage, bain, rinçages, masque et préparation de cosmétiques dont crèmes hydratantes...

Le sel marin c'est :

  • un gommage parfait aux minéraux
  • un masque véritable cocktail de bienfaits beauté 
  • un bain du corps apaisant coups de soleil, anti-mycosique, désinfectant, relaxant...
  • un rinçage sébo-régulateur, apaisant, cicatrisant...

...

ET POUR NOTRE CHEVELURE :

►comme dans son utilisation domestique en substitut de produit dégraissant il est capable de supprimer une partie des graisses

►comme le vinaigre il enlève le calcaire

►comme un produit spécifique il désinfecte et assaini en contrôlant la prolifération de micro-organismes dont champignons

  • il régule le cuir chevelu
  • il apaise
  • il cicatrise
  • il peut aussi s'utiliser en gommage
  • il est naturel et composé de minéraux
  • il neutralise les odeurs

PRINCIPALES SORTES DE SEL

  • Le Sel de mer dénomination INCI : Maris sal (Sea salt) 
  • La Halite ou couramment "sel gemme" ou sel de terre

Le sel, d'origine marine, peut être extrait directement de la mer, via la saumure, c’est-à-dire d'eau marine évaporée et chargée en sel ou de gisements fossiles (gemme de sel).

  1. Le sel marin est récolté (cueilli) dans des marais salants, comme à Guérande, sur l'île de Ré, à Aigues Mortes ou à Salin-de-Giraud ou bien encore sur l'île d'Oléron, ou dans les estuaires comme le sel de Maldon.
  2. Le sel fossile ou sel gemme est extrait des mines de sel, comme à Bex en Suisse, Varangéville en France, ou Wieliczka en Pologne.

Quoi qu'il en soit dans les 2 cas l'un comme l'autre ont une origine marine puisque le sel gemme est un minéral qui se trouve le plus souvent sous forme de sel marin fossilisé.

Ce qui distingue donc un sel d'un autre sel c'est principalement l'endroit du gisement dont dépendra par conséquent la composition du sel en sels minéraux et pour simplifier ;

  • le sel de mer  récolté (cueilli) dans des marais salants est composé de nombreux minéraux dont principalement chlore et sodium (chlorure de sodium NaCl) et oligo-élèments
  • le sel "sel gemme" est composé de Halite, une roche évaporite tendre, très légère, fragile, à la ténacité cassante et saline composée principalement de chlorure de sodium NaCl mais aussi elle recèle des traces d'iode, brome, fluor, fer, oxygène, silicium, chlorure de calcium et/ou chlorure de magnésium

Ainsi pour obtenir du sel soit on exploite la mer soit les mines et les plus anciens dépôts de sel formés dans les océans sont évalués à plus de 600 millions d'années. Tout de même la SYNERGIE du sel non raffiné de mer est plus riche en magnésium (sous forme de chlorure de magnésium), calcium... ainsi qu'en oligo-éléments, en fer...

En anecdote, enfant j'ai eu la chance de visiter plusieurs fois les Mines de sel de Wieliczka, Wieliczka, Małopolskie - Mine ouverte dès le XIIIe siècle, classée au patrimoine de l’UNESCO. Quel bonheur et rigolade pour les gamins de lécher les murs à plus de 64 à 135 mètres sous la terre (niveaux I - III). Il y a environ 800 escaliers à surmonter le long de la visite qui prend environ 2-3 heures avec des merveilleuses salles toutes sculptées dans le sel (halite). 

Pourquoi ne pas en profiter pour s'offrir quelques soins, Coeur Obsolète n'a strictement aucun interêt ni lien financier avec la boutique en ligne de Wieliczka, je vous le présente par pure curiosité : E-Boutique (Google Traduction vous aidera)

Pourquoi ces photos ? parce-que c'est incroyablement hallucinant et un peu de découverte ça fait du bien : TOUT EST SCULPTE EN SEL (Halite ou couramment "sel gemme") ; ͢

Wieliczka salt mine2

Wieliczka salt mines

 

Le sel de mer, mais lequel ?

En se concentrant sur le sel de mer, le plus répondu dans notre utilisation quotidienne, ses propriétés dépendent des différents sels minéraux dans l’eau de mer qui selon L'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER) sont en proportion quasi invariable:

Cl (55%), Na+ (30%), SO4 2- (8%), Mg2+ (4%), K+ (1%), Ca2+ (1%)

(source http://www.ifremer.fr/lpo/thuck/isen/isen2_2pp.pdf)

Pour se faire une idée plus claire le sel de mer c'est donc pour 100g :

  • chlore 51,6 à 55,8 g
  • sodium 33,10 – 35,30 g
  • magnésium 0,38 – 0,68 g
  • calcium 0,04 – 0,18 g
  • potassium 0,08 – 0,18 g
  • sulfate 0,87 – 2,10 g

Mais la base varie tout de même et le laboratoire Lerm présente un concentré d'informations très utiles, voir les tableaux :

Composition moyenne d’un litre d’eau de mer :

Composition moyenne eau de mer

 

Ordres de grandeur de la salinité des eaux de mers : 

Salinite eau de mer

C'est ainsi que le choix de votre sel peut se baser sur la composition du sel approximative selon le gisement.

Le sel de bain parfumé du type de composition INCI : 

SODIUM CHLORIDE, PARFUM, AQUA, CI 14700, CI 19140

ne vous sera d'aucune utilité additifs de bain les plus populaires et en même temps les moins chers. Seule l'odeur agréable leur donne de l’intérêt mais aucune vertus précieuse au contraire  ils  sèchent et irritent la peau. Par conséquent, si vous avez la peau sèche et sensible, n'achetez pas de sels de parfum.

 

La Mer Morte, un lac fragile aux matières magiques

L’exception la plus significative et la plus demandée et réputée dans le milieu de la santé reste l'eau et le sel de "la Mer Morte" :

L'eau de la Mer Morte a une composition unique : 27% de son contenu sont des sels différents, et à titre de comparaison: l'eau de mer moyenne contient environ 3% de sels. En outre, alors que le sel dans l'eau de mer moyenne, la proportion de sodium, est d'environ 80%, dans le sel de la mer Morte, il est beaucoup plus petit. Il se compose en contrepartie d'une concentration élevée en : magnésium, potassium, chlorure de calcium et bromures. Cela rend les ingrédients de la Mer Morte absolument uniques.

Le Dr J. Arndt a étudié l'influence des sels de la mer Morte sur le psoriasis. 50 patients ont subi 3-4 bains de 20 mn  par semaine pendant 3-4 semaines. Déjà après une semaine, de nombreux participants traitant une solution saline à 10% ont connu une amélioration significative. Il comprenait un soulagement des démangeaisons, des troubles du sommeil et une peau squameuse. Le traitement de la Mer Morte de la Mer Morte n'est associé à aucun effet secondaire.

Beaucoup de recherches sur les propriétés favorables à la santé du bain avec l'ajout de sel de la mer Morte ont été faites. L'un d'entre eux a été mené par le Dr I. Machtey sur 103 patients souffrant d'arthrose et de tendinite. Les participants ont été soumis à des bains avec 7,5%, 2% et 0,5% de sel de la mer Morte. L'amélioration a été notée après une semaine dans le cas de 7,5% et 2% de concentration. À la fin de l'étude, 80% des participants ont rapporté un soulagement de la douleur, 70% ont noté une amélioration de la mobilité et 60% ont pu réduire la dose d'analgésiques.

Même si le sel de la Mer Morte est exceptionnel par sa teneur en sels minéraux inutile de vous torturer l'esprit pour votre toilette quotidienne ou pour la fabrication de vos cosmétiques maison ou la remise en forme de votre peau ou cuir chevelu, vos bains... détente, après soleil, émollients, gommages...: l'eau de mer isotonique, hypertonique, Plasma de Quinton tout ça fait l'affaire mais le plus rentable et écologique reste simplement le sel de mer et surtout pas raffiné (le sel blanc, poudreux, iodé, de table est un sel traité chimiquement « raffiné »). 

Si toute l'eau des océans s'évaporait il y aurait une hauteur de 60 mètres de sel répartie sur 71 % de la surface du globe (soit la superficie actuelle occupée par les eaux). Une chose est certaine, on ne manque pas de SEL !

Cependant le sel de la mer morte est peut-t-être très séduisant mais l'impact écologique que son exploitation engendre reste un des 1ers facteurs de l'assèchement de la mer morte qui plus qu'une mer est un lac. 70 cm de profondeur par an en moins la progression du désastre écologique est fulgurante. La réduction de la superficie de la mer Morte se poursuit jour après jour, et crée à terme un risque écologique, économique et géostratégique dans la région (source).

 

Mais qu'en est-t-il dans le domaine cosmétique : Comment et par quel miracle l'eau de mer, un bains de 20 mn ou le sel et sels minéraux, peuvent être si bénéfiques pour la peau ou cheveux alors que de base « ça pique » et qu'il est certain, comme déjà vu dans l'article ; Actifs cosmétiques, feu d'artifice sans artifices pour la peau et le bien-être, les actifs cosmétiques dont le poids moléculaire au dessus de 820 daltons (voir micro et macro molécules) pénètrent l’épiderme normal de façon adéquate en cas d'épiderme lésé mais ont un faible degré de pénétration cutanée en peau saine.

L'eau de mer et le sel de mer constitue une SYNERGIE particulière en affinité avec notre peau et corps : tous faits, travaux, études, tests scientifiques s'accordent à dire que le sel de mer constitue un remède stupéfiant dans le cadre de nombreuses maladies mais aussi problèmes de peau pénibles. Les faits sont constatés, chlorure de sodium, autres minéraux, oligo-éléments... tout ça tout ça ... et les minéraux sont constitués d'atomes et de molécules, comme dans le sol, macro-éléments contenus dans le sol comme magnésium,calcium, phosphore ainsi que le soufre, azote, le potassium. A ceux-ci s'ajoutent des oligo-éléments appelés micro-éléments ou éléments-traces comme bore, du cuivre, du fer, du manganèse et du molybdène...

Franchement sur ce point entre Masse molaire atomique (g.mol-1) et les poids moléculaires en Daltons tout devient compliqué ; macro-micro on va retenir la SYNERGIE magique et fortement active de l'eau de mer et de sel de mer remplis de sels minéraux... sur notre corps, peau et cheveux. Et si cette magique SYNERGIE arrive à pénétrer cette forteresse, qu'est notre peau, tant mieux et profitons !

le sodium, qui améliore la circulation lymphatique

le magnésium, connu pour les propriétés de liaison de l'eau et de la peau, favorisant la croissance des cellules de la peau et améliorant sa perméabilité, hydrate la peau. Le magnésium est important en raison de son action: anti-stress et rétention d'eau, retardant le vieillissement de la peau et calmant le système nerveux.

Le calcium empêche efficacement la rétention d'eau, stimule la circulation et renforce les os et les ongles

Le potassium donne de l'énergie, aide à maintenir une bonne hydratation de la peau et est également le principal minéral qui doit être reconstitué après un exercice physique intense

Les bromures adoucissent la raideur des muscles, les relaxant

Des scientifiques israéliens ont placé des échantillons de sol avec la teneur de ces sels dans des boîtes de Pétri avec différentes souches bactériennes. Il s'est avéré que la boue inhibait le développement de Candida et de Propionibacterium (une bactérie bacilliforme liée à l'acné, un état de la peau. C'est une bactérie anaérobie et saprophyte, elle est Gram-positive. Une récente étude du génome de la bactérie a montré divers gènes capables de générer des enzymes qui dégradent la peau ainsi que des protéines immunogènes. ), même après stérilisation aux rayons gamma. Les chercheurs ont conclu que la composition chimique du sel fournit une protection contre les microbes.

Je retiens, me concernant, que gamine, comme toute playmette d'époque je suis revenue plus d'une fois à la maison rouge comme une écrevisse. Sans comprendre pourquoi mais j’exécutais, je sautais dans le bain plutôt chaud que tiède, que me préparait mamie en catastrophe. Non c'était pas très agréable sur le coup mais je crois que plus d'une fois j'ai évité l'effet mue de serpent grâce au super bain de Mamie. Mais pas n'importe quel bain, elle y ajoutait fermement du sel et il est plutôt certain que c'était de la halite ou couramment sel gemme (donc comme quoi ça marche parfaitement aussi) et de mémoire du calcium. Soulagement ! Alors je reproduisait le geste bêtement durant de longues années après un coup de soleil malencontreux. Ce n'est que nombreuses années plus tard en analysant que j'ai découvert le pourquoi du comment.

Alors dans tout ça je retiens l'efficacité du sel tel qu'il soit sur son pouvoir à attirer l'eau de l'intérieur du corps vers l'extérieur. Ainsi sortie du bain je me badigeonnait fortement d'un corps gras huileux en bloquant l'évaporation de l'eau. Ma peau ainsi hydratée résistait mieux et m'évitait de ressembler à un dalmatien.

Je fais totale confiance à la synergie naturelle du sel de mer et l'eau de mer tout autant qu'au sel de terre fossilisé pour certains soins.

Mais un petit conseil, ne pas oublier les bonne recommandations d'utilisation afin de ne pas subir l'effet néfaste dont est capable le sel (chlorure de sodium) surtout en association avec les rayons UV ici : 

Puisque ce qu'on mange c'est important pour la peau, le sel et ses surprises :

Ne mangez ni trop gras ni trop sucré ni trop salé ne veut pas dire ne mangez pas ! (sauf préconisations spécifiques du médecin)

L'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) indique nombreux points et parmis tout ces points  1 à retenir en priorité et un à mieux comprendre :

  • La forte consommation de sodium (> 2 grammes/jour, l’équivalent de 5 grammes de sel par jour) et l’absorption insuffisante de potassium (moins de 3,5 grammes par jour) contribuent à l’hypertension artérielle et à un risque accru de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral.

  • Dans le chapitre : Idées fausses sur la réduction du sel :

«La diminution du sel pourrait être nocive pour ma santé.» 

Réponsque OMS : Il est très difficile de consommer trop peu de sel, tant il est présent dans une grande quantité d’aliments de la vie quotidienne.

Difficilement ne veut pas dire impossible alors puisque nombreuses études le démontrent comprenons mieux ; Important et très intéressant :

(source : L'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé))

Une étude partiellement disponible dans le "Journal de l'American Medical Association" (JAMA) indique que :

l'étude a été menée sur 3681 (âge moyen est de 41 ans) personnes en bonne santé, qui ont été divisées en 3 groupes. Chacun d'eux a consommé respectivement :

  • 6 g de sel par jour - autant que recommandé par l'OMS
  • 10 g par jour - autant que consommé en Europe de l'Ouest,
  • 15 g par jour - autant que la consommation moyenne de sel en Pologne.

Au cours des études qui ont duré 8 ans, l'analyse a été effectuée et il a été démontré qu'un apport excessif en sel influence réellement l'augmentation de la pression artérielle, mais cela n'équivaut pas à un pourcentage <2 g / jélevé de la maladie. Ce qui a le plus surpris les scientifiques, c'est le fait que les personnes qui consommaient le moins de sel par jour présentaient un risque accru de mort de 56%. A la fin de l'étude, aucune maladie cardiovasculaire n'a été détectée chez les participants et 70% avaient une tension artérielle normale.

Une autre étude sur un panel de personnes volontaires et recrutés dans 733 centres dans 40 pays (novembre 2001-mai 2004). Les deux essais incluaient des patients à haut risque de maladie Cardio-Vasculaire CV (âgés de ≥ 55 ans avec une maladie CV établie ou un diabète sucré à haut risque). Au total, 31 546 personnes ont été inscrites, dont 28 880 (91,6%) ont fourni un échantillon d'urine à jeun le matin. La perte de suivi était de 0,2% et le suivi médian était de 56 mois (25e-75e percentiles, 53-60 mois).

Dans l'ensemble, 3430 participants (11,9%) sont décédés au cours du suivi, dont 2057 décès (60%) d'origine CV.

sodium de référence de 4 à 5,99 g par jour (6,3% avec décès cardiovasculaire),

sodium sodium de référence 7-8 g / j (9,7%  de  décès )

sodium sodium de référence > 8 g ​​/ j (11,2 % de  décès)

sodium sodium de référence 2-2.99 g / j  (8.6% de  décès)

sodium sodium de référence 2-2.99 g / j  (10,6% de  décès)

donc on associe à un risque accru de décès cardiovasculaire la sous-consommation du sodium.

(source ; American Medical Association (JAMA))

En cosmétique, l'hydratation de la peau dépend aussi du sel, des sels minéraux et oligo-éléments qu'on mange

On peut donc conclure que dans le cas d'une personne de base en bonne santé concernant le sel le « ni trop » correspond à 5g (une cuillère à café) de sel par jours afin de ne pas finir dans les 56% de personnes à risque accru de mort car sans sel on meurt encore plus rapidement.

Tous ces résultats ne changent pas les recommandations pour la consommation de sel pour les personnes souffrant d'hypertension et de maladies cardiovasculaires car dans le cas de ces patients, une faible consommation de sel, voire un manque de sel, est fortement recommandée et réduit la pression artérielle.

Et dans le domaine de cosmétique, l'hydratation de la peau dépend aussi du sel et des sels minéraux. 

C'est l'occasion de faire le point sur les bases alimentaires car on nourrit et on hydrate l'organisme, le corps et la peau ainsi que les cheveux et ongles de l'intérieur, on l'entretient, on l'embellit et on le cimente de l'extérieur :

PETITE AIDE GÉNÉRALE : Sels minéraux et Oligo-éléments (les régimes type Végane, Végétarien... sont à mettre en place avec un professionnel afin d'éviter toutes carences nocives)

 

Aliments sels mineraux et oligo elements tableau

 

 

CONTROLEZ CE QUE VOUS MANGEZ SUR ANSES

ICI 

Ciqual, Table de composition nutritionnelle des aliments

car dans l’alimentation, le sel peut provenir Le sodium se trouve à l’état naturel dans divers aliments, comme le lait, la viande et les crustacés MAIS SURTOUT des aliments transformés, soit parce qu’ils sont particulièrement riches en sel (plats préparés, viandes transformées comme le bacon, le jambon et le salami, fromage, produits de grignotage salés, nouilles instantanées, etc.), soit parce qu’ils sont souvent consommés en grandes quantités (comme le pain et les produits céréaliers transformés). Le sel est également ajouté en cours de cuisson (sous forme de bouillon ou de bouillon cubes) ou sur la table (sauce soja, sauce de poisson, sel de table).

Certains fabricants reformulent cependant leurs recettes pour réduire la teneur de leurs produits en sel et les consommateurs devraient lire les étiquettes pour choisir des produits contenant peu de sodium.

Sachez aussi que : l'OMS impose, que tout le sel consommé doit être iodé, c’est-à-dire «enrichi» en iode, un composé essentiel pour un développement sain du cerveau du fœtus et du jeune enfant et pour optimiser les fonctions mentales en général.

(source : OMS Réduire la consommation de sel)

En effet tout sel blanc ayant subit un traitement chimique (raffiné) même si marin est iodé par additif, c'est un bon moyen de reconnaîtreun sel de qualité peu traité et iodé naturellement.

Bien souvent le sel iodé se compose uniquement de chlorure de sodium et est dépourvus d'autres sels-minéraux.

En savoir plus sur l'eau de mer/le sel et ses effets dans l'article précédant le TEST WO & EAU DE MER un anti-pelliculaire potentiel : Un puzzle de facteurs favorisant la disparition ou l'apparition des pellicules selon les saisons